Le sex-appeal c'est comme un parachute ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le sex-appeal c'est comme un parachute ...

Message  Invité le Mar 20 Jan 2009, 6:58 pm

... Quand on en a pas, on s'écrase.
Comme chacune de ses sorties se soldaient par une perte de ses repères à tel point qu’il mettait plusieurs heures à rentrer au manoir Ansel, Evariste avait décidé de ne plus quitter ledit manoir, hormis situation d’urgence genre invasion d’extraterrestres ou incendie dans sa chambre. Ah oui, et pour aller au lycée aussi, mais comme il faisait le chemin régulièrement, il arrivait à ne plus se perdre lamentablement, c’était déjà ça de gagné. Bref, Evariste Ansel traînait dans les cuisines du manoir avec son sac de cours pendu à l’épaule, cherchant un coin pour travailler tranquille (dans sa chambre c’était pas possible puisque ses fringues avaient semble-t-il relancé le conflit contre les bouquins et les paquets de clopes vides, et que c’était un champ de bataille d’un désordre monstre – même que c’était pas sa faute, absolument). Accessoirement, il avait mal à l’estomac, et sa main droite était presque en permanence posée dessus, des fois que ça aide à faire dégager la douleur – il avait de l’espoir, le crabe.
Il aurait pu choisir la bibliothèque, ça semblait être une option logique pour quelqu’un qui veut travailler, mais Evariste n’était pas tout ce qu’il y avait de plus logique sur terre, et donc il décida que la salle à manger faisait un très bon endroit pour faire ses devoirs. Posant son sac sur la table avec un petit soupir de soulagement, il en sortit deux stylos (de même couleur bien sûr), un bloc feuilles qui avait connu de meilleurs jours, et un manuel d’histoire (enfin il espérait que ce soit de l’histoire en tout cas).
Prenant place sur le banc face à ses affaires, il se mordilla les lèvres avec une grande concentration, passant la main contre sa nuque en chassant les petits cheveux. Il n’eut le temps d’essayer de déchiffrer son énoncé (bien qu’il commence à réellement bien comprendre le japonais, à force ça rentrait dans sa petite tête) que dix minutes, au bout desquelles des hurlements de sauvage retentissent à travers le manoir. Un peu comme si un obscur braconnier avait ordonné un génocide de macaques des Andes, une connerie du genre. Le maudit du Cancer redressa donc vivement son profil fin, fronçant les sourcils. Il se leva, et alla combattre la lourde porte de la salle à manger pour la fermer, ce qui s’avéra un peu plus compliqué qu’initialement prévu, la porte mettant toute sa force d’inertie pour ne pas bouger. A force de tirer dessus, de lui filer des coups de pieds, et de râler, Evariste parvint enfin à la reclaquer, s’appuyant lourdement dessus pour se remettre de ses émotions, et calmer les battements affolés de son petit cœur.
C’est donc d’un pas conquérant que le crabe retourna s’asseoir sur son banc, face à son histoire, entamant avec le plus grand sérieux ses devoirs. Enfin jusqu’à ce qu’on vienne encore l’ennuyer, à croire que c’était un sport national typiquement Ansel … Il releva son regard gris et résigné sur la personne qui venait squatter la salle à manger en même temps que lui.
Prêt au suicide, l’Evariste, c’est son côté mélo et théâtral.

PV Rachel.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sex-appeal c'est comme un parachute ...

Message  Rachel Ansel le Mer 21 Jan 2009, 1:04 am

Ha, c'était une journée comme les autres que la jeune Rachel Ansel avait passé ! Si si, je vous jure, avec son flot de paranoïa, de maladresse et de bleu dut à des chutes incroyable dont elle était la seule a pouvoir maitrisé ... Bref, une journée ou, comme toujours, la jeune fille avait dut faire face à des situations de crise telle que le regard des autres alors qu'elle c'était étalé, par ce que distraite par ses esprits, des questions, trop de chose quoi ... Elle avait eu aussi beaucoup de malaise, ses poumons lui fessant un mal de chien, elle était même aller à l'infirmerie, mais aucun médicament ne pus la soulager, l'infermière la renvoya en cour ... Une journée affreusement pitoyable quoi ! Elle aurait préféré rester au manoir !

Cependant, elle avait eu la satisfaction de remettre un prof à sa place ! Si si, je vous jure ! Le prof de mathémaque ! Celui qu'elle detestait le plus ! Alors qu'il était entrain de résoudre un problème, Rachel avait levé la mains, surprenant tout le monde, et avait fait remarquer au professeur qu'il c'était trompé à un certain moment ... Bref, elle l'avait remit à sa place et pour cela, cette journée devrait resté dans sa mémoire, mais autrement, rien d'autre à signalé ...

De retour au manoir, elle entreprit de directement faire ses devoirs, bien sûr, elle non plus ne pouvait sûrement pas les faires dans sa chambre, a la différence de son cousin, c'était des feuilles de dessin utilisé pour divers croquis, des boites de perles éparpiller un peu partout et divers manga qui encombré le sol et le lit ... Il faut dire qu'elle n'à jamais était vraiment organisé la jeune fille, préférant de loin le bordel qui prouvé bien qu'elle était un garçon au final ... Notons également la présence de peluche ici et là, certain faite de sa mains ... Mais où donc aller pour faire les devoirs ? Bon, avant de travailler, mieux valait se restaurer, non ? Direction la cuisine, elle demanda à un domestique de lui apporter quelques choses à manger, elle se serait bien fait un plateau, mais les domestiques grognier si elle s'approchait de trop près du frigot ...

Direction, la salle à manger pour pouvoir savouré le repas ! Poussant la porte, la seconde d'après, elle était partagée entre un retour vers la cuisine (a cause des livres et des feuilles eparpiller) et rester ici (par ce qu'elle aimait bien Evariste !) ... Donc, elle resta sur place et sourit à son cousin.


_ Salut ! Lâcha t elle débordante d'énergie et très enthousiaste. Tu a passé une bonne journée ?

Se décidant enfin à entré pour s'installer à une des chaisses en face d'Evariste, elle lui souriait toujours, elle se promit, cependant, de resté aussi calme et discréte que cela lui soit possible, certes, cela serait sûrement très dure, mais qui ne tente rien n'a rien, et c'es l'intention qui compte, non ?

A peine c'était elle faite cette promesse qu'elle voulut revenir dessus : son cousin avait il pensé à se restauré avant de débuté ses rêvisions et autre ? C'était mieux de rêviser le ventre bien remplis, non ?


_ Eva, tu a mangé quelque chose avant de commençait ton travail ? Demanda t elle poliment. On travail mieux le ventre plein, tu sais ? ... J'ai demandé à un domestique de m'apporter quelque chose, tu veut qu'on partage ?

[Miracle ! Rachel ne fait pas trop de connerie ... Sa fait presque peur O.O]
avatar
Rachel Ansel
Maudite du gémeaux
Maudite du gémeaux

Nombre de messages : 225
Âge [rp] : 15 ans
In love? [rp] : . . . Gné ? O_o
Étude|métier [rp] : Collègienne et travelo, tien !
Date d'inscription : 23/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sex-appeal c'est comme un parachute ...

Message  Invité le Ven 23 Jan 2009, 1:11 pm

Sitôt rassis sur son banc, le cancer eut la surprise de voir la porte se rouvrir, et fixa ses yeux gris sur la porte, attendant il ne savait quoi le cœur battant. À tous les coups, vu la force surhumaine qu’avait la chose, c’était un extra-terrestre ou bien un Yeti descendu directement de l’Himalaya pour le violer et le bouffer tout cru, ou bien encore une troupe d’Amazones venues les Ansel au grand complet (il ne put s’empêcher de réprimer un rire nerveux en imaginant la tronche que tirerait Neoja quand une femme le buterait) ou bien des policiers venus l’arrêter pour il ne savait quoi, ou encore … Sa cousine Rachel. Il s’agita un peu sur son banc, lui souriant en espérant qu’elle ne déclenche pas de catastrophes près de lui :

« Bonjour Rachel. Le prof d’histoire-géo, c’est un sadique, mais sinon oui ça a été. Et toi ? »

Il allait pousser quelques feuilles qui empiétaient sur l’espace vital de celle-ci quand elle le fit sursauter en lui demandant s’il avait mangé. (Il lui en faut peu pour faire des bonds de trois mètres, il a eu peur avec le coup de la porte, faut l’excuser.) Il secoua négativement la tête, rattrapant les feuilles du bout des doigts et les ramenant vers ses affaires, les posant par-dessus d’autres en tas approximatif :

« Non j’ai rien mangé, mais de toute façon j’ai mal à l’estomac. Enfin c’est gentil à toi ! »

Mon dieu, deux Ansel parlant normalement et même amicalement. Et surtout sans qu’il n’y ait de catastrophe à l’horizon, alors qu’Evariste et Rachel, chacun dans leur genre, étaient de vrais aimants à catastrophe. D’ailleurs, ça finit par perturber le crabe, qui rentra la tête dans les épaules en observant autour de lui avec un regard torve et soupçonneux. Quand sa cousine le regarda sans avoir l’air de comprendre, il marmonna entre ses dents serrées, les doigts crispés sur son stylo :

« Tu trouves pas que c’est trop calme ? »

Il reprit immédiatement une attitude normale quand le domestique qui apportait le plateau de Rachel arriva, regardant vaguement ses cartographies (affectueusement surnommées « cartos ») avec un air ennuyé au possible sous ses longs cils. Il suivit du regard le départ du domestique, et s’écroula sur la table tel un sac de farine.

« Je veux pas faire ça c’est trop chiaaaant … T’es forte en histoire géo Rachel ? »

En gros, il est en train d’essayer de mettre en place une stratégie de sous-traitance entre lui et sa cousine (plus clairement ça signifie qu’il va tenter de lui refiler sa carto à faire, sympa le crabillon hein).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sex-appeal c'est comme un parachute ...

Message  Rachel Ansel le Ven 23 Jan 2009, 11:24 pm

Evariste parler de la prof d'Histoire-géo, perso, Rachel aimait bien sa prof, mais bon, cela n'empêché pas de mettre en place la régle : tout les profes sont des sadiques ! C'était incroyable la façon qu'ils avaient de faire faire plein de devoir au étudiant qui ne demandé pourtant pas beaucoup ... Pourquoi fallait il qu'il force les éleves à se surpasser ? Tien, la prof d'anglais par exempl ... Elle, c'était le monstre supréme ! Une "pseudo anglaise" qui avait un accent monstrueux et qui n'arrêté pas de faire s'avoir au éleve qu'ils étaient nuls et qu'en plus, c'était bien de leurs fautes ! Ha, elle aussi, Rachel aimé la remettre à sa place et pour cause : Rachel était américaine et le cours "facile" de Mrs. Kurtz ... Devenait une épreuve de force pour la pauvre femme !

Mais passons, ce n'es pas cela qui nous intéresse ! Rachel était en partie d'accord avec Evariste : certain prof pouvaient être sadique, mais bon, certain ne fessaient que "semblant", il taper bien du talon et claquer fort la porte pour se faire passé pour de super méchant, mais au final, il paniquer si leurs éleves se coupés avec une feuille ... Bref, de bonne personne !


_ Oui, tu à raison, les profs son sévére au japon ! Dit elle sincérement. Je vais très bien, je n'ai pas provoquer de catastrophe pour le moment, c'es bon signe, non ?

Le jeune homme s'effrayer facilement, son sursaut avait faillit la faire sursauter elle même, mais elle avait réussi à ne pas agir ... Depuis le temps qu'elle piqué des crise de peur et réagissait plus ... Plus trop, bien sûr ... Mais bon, elle pouvait aussi paniqué avec une telle rapidité qu'il n'était pas rare de la voir quitter la cave avec précipitation ...

Se rassurant, elle regarda Evariste en souriant avec amusement, se fessant légérement taquine. Elle abandonna l'idée de le pousser un peu lorsqu'il lui parla de ses maux, elle ne rigolait jamais sur ce sujet là, sachant trop bien quel genre de douleur cela pouvait représenté. Rire de sa, c'était être très immature ...


_ D'accord, j'comprend ! Assura t elle. Tu mangera plus tard !

ha ah, Rachel en mère poule ? Bah, elle avait pas le droit de s'inquiété de la santé de ses cousins ? Elle avait beau être maladroite et être vraiment désagréable avec certaine personne, cela n'empêché pas qu'elle s'inquiété sincérement pour tout ses cousins et cousines ... Oui oui, même Ace ! Et même ... Bref ! Elle s'inquiété, pas besoin d'en faire une histoire non plus !

Trop calme ? Comment ça trop calme ? Certes, habituellement, y avait plus de monde et on entendait de temps en temps un vase se casser ici et là, mais de la à trouvé le manoir "trop calme" .... Non, il n'y avait pas de raison particulière ......Quoi que ... Rougissant légérement, Rachel crus comprendre ce que voulais dire Evariste par "trop calme" ... Evidement, elle provoquait toujours de sacré catastrophe ...

Un domestique arriva, sauvant sûrement la situation d'une certaine façon, posant le repas de Rachel devant celle ci, rien que de sentir le tout lui donnait l'eau à la bouche ! Ha, ce qu'elle pouvait avoir faim en cet instant ! Elle releva la tête vers le maudit du Cancer qui demandé de l'aide pour de l'Histoire Géo ? Bah, pour avoir eu la prof d'Histoire Géo la plus étrange de la terre (qui passer souvent ses vacances à l'étrangé pour faire beau diaporama et qui avait l'habitude de faire des sortis sans demandé l'avis de l'administration ... Et faire des chants de tam tam en plein cour ...)... Elle pouvait dire qu'elle était plutôt douée ... En effets ...


_ Non, je suis nule ! Mentit elle consencieusement. Enfin, même si j'étais douée, faut que tu fasse tes devoirs toi même ! T'a pas honte d'essayer de profité d'une enfant plus jeune que toi et qui doit, de toute façon, en savoir moins que toi ? Cousin indigne !
avatar
Rachel Ansel
Maudite du gémeaux
Maudite du gémeaux

Nombre de messages : 225
Âge [rp] : 15 ans
In love? [rp] : . . . Gné ? O_o
Étude|métier [rp] : Collègienne et travelo, tien !
Date d'inscription : 23/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sex-appeal c'est comme un parachute ...

Message  Invité le Jeu 19 Fév 2009, 7:50 pm

Inutile de préciser qu’Evariste tira franchement une drôle de tronche quand Rachel se mit à le sermonner sur le fait qu’il doive faire ses devoirs tout seul sinon il n’apprendrait pas, et, plus important, qu’il essaie de profiter d’elle qui était plus jeune que lui pour lui faire sa carto. Il eut une moue déçue (lui qui croyait que ses jeunes cousins seraient manipulables vu leur jeune âge, il se trompait lourdement manifestement), et appuya sa mâchoire fine sur sa main, faisant une petite grimace charmante mais absolument pas vexée.

« Mais c’est du coloriage Rachel ! »

Effectivement, ça c’est de l’argument béton. Evariste trouvait inutile de colorier des espaces blancs en faisant attention à ne pas dépasser, même si c’était pour traiter des regroupements de population ou autre notion très géographique. Il en avait eu à faire pendant plusieurs semaines d’affilée, qu’il n’avait bien entendu absolument pas touché, et le lendemain la prof avait décidé qu’elle allait ramasser tous les devoirs, histoire de donner une note à ses élèves. Résultat des courses : le crabe se retrouvait avec une dizaine de cartes à exécuter d’après manuel, qui ne lui seraient certainement jamais profitables même s’il les faisait lui-même, et ça l’ennuyait au plus haut point.
Après un moment passé à dévisager sa cousine avec un regard de chaton battu, il dut se rendre à l’évidence : elle ne l’aiderait certainement pas, et il rattrapa son crayon vert avec un soupir à fendre l’âme.

« Bon bon, ok je le fais moi-même. Mais quand même la carto c’est une plaie dans la vie d’un homme, apprends ça Rachel. »

Il se rendit compte qu’il avait utilisé une formule un peu maladroite (parler d’homme à Rachel, dans sa tête de crabe ça se faisait pas trop), et il se mordit la langue avant de s’excuser précipitamment, désolé par avance si elle venait à se vexer :

« Oh je … C’était pas du tout pour se moquer de toi je t’assure ! »

C’est presque mignon un Evariste qui tente de rattraper ses maladresses de langage. Se maudissant, il en retourna à sa coloration de zones tempérées, décidant de la fermer jusqu’à ce que Rachel lui pose une question, et de faire très attention à ce qu’il répondrait. Le cancer ne se sentait pas encore tout à fait à l’aise dans le manoir, et il n’avait aucune envie de vexer sa cousine alors que la conversation n’était pas mal partie.
Parlant de mal partir, il était très étonnant qu’aucune catastrophe ne leur soit encore arrivé sur la tête, et il se déconcentra à nouveau de son travail, ses yeux gris perle roulant sous ses paupières avec une expression franchement soupçonneuse, attendant un quelconque indice d’une très prochaine épreuve pour eux deux.
Il poussa même le vice à lever les yeux au plafond pour vérifier que le lustre soit bien attaché (on ne savait jamais, il pouvait leur tomber sur la tête !), puis regarda derrière lui, haussant doucement des épaules devant le calme qui les entourait. Peut-être que l’endroit les garantissait contre les mésaventures dont ils étaient tous les deux coutumiers.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sex-appeal c'est comme un parachute ...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum