Il pleut, il mouille, c'est la faute à la grenouille ! / PV

Aller en bas

Il pleut, il mouille, c'est la faute à la grenouille ! / PV

Message  Invité le Dim 09 Nov 2008, 3:37 pm

Il aurait pu choisir un temps magnifique et ensoleillé pour sortir et se promener, ouais, il aurait pu. Vu qu’il pleuvait comme vache qui pisse, le tout assaisonné d’un petit vent tout froid, il aurait pu aussi rester chez lui à se chauffer avec son petit radiateur électrique – voire s’enterrer sous sa couette et attendre que ça passe. Ouais mais, Azel étant un anglais dans le plus pur style que pouvait en produire ce pays, et ça donnait « rien à foutre du vent, rien à foutre du froid, si tu crois qu’en Angleterre il fait beau, haha c’est que t’y as jamais été ». ) Donc cette tête de mule de Azel Tough avait enfilé un jeans, deux pulls, et un trench, avait enroulé une grosse écharpe bien épaisse autour de son cou malingre, et il avait emmené son chien se promener dehors.
Maintenant, il faisait face à tout problème que rencontrait un fumeur dans sa dure vie : il était obligé de garder sa main à l’extérieur de ses poches, pour tenir la clope. Argh. Damnation. Ses doigts étaient en train de joyeusement geler autour de sa cigarette, et il râlait à mi-voix mâchonnant sa mauvaise humeur, suivi à la trace par son chien qui faisait peur aux passants à cause de sa stature pour le moins impressionnante. En plus il était même pas muselé, honte à son propriétaire ! Lequel n’avait pas du tout l’air de s’en faire – et il avait bien raison, ne le faisons pas passer pour plus irresponsable qu’il n’est déjà.
Et là, se présenta sous les yeux assez inattentifs d’Azel un dos qui lui semblait connaître. Voire connaître plutôt bien. Et à ce look inénarrable, ces cheveux si … particuliers, enfin bref, à cette personne vue de dos, un nom était associé, et c’était …

« KAEEEEEEEEEEDEEEEEEEE ! »

L’anglais venait de tomber sur sa meilleure amie dans la rue, alors que cette peste avait refusé de le voir ( motif maintenant démontré comme étant foireux : « j’ai du travail ( Kaede travailler, hahaha ), et je dois voir ma famille » ), donc il remonta la rue au pas de course ( si si Azel court des fois, quand il a une bonne raison ).

« Dis donc, je te signale que t’étais censée bosser et voir ta famille de fous, on peut savoir ce que tu fiches ici ? »

Il croisa les bras sur sa poitrine, dans la posture du Azel bafoué, opprimé et pas content de l’être ( et qui compte pas se laisser marcher sur les pieds ). Le problème de ce genre d’attitude, c’est que ça marche peu ou prou suivant les personnes … Mais quand elles vous regardent. Ce qui n’était présentement pas le cas de « Kaede », qui continuait tranquillement à marcher en lui tournant le dos. Ce qui motiva le cri désespéré et mécontent, en anglais dans le texte ( exprimer sa colère dans sa langue natale était toujours plus facile même s’il faisait beaucoup d’efforts pour être intelligible en japonais ) :

« ET REGARDE MOI QUAND JE TE PARLE, GARCE ! »

Non non, garce c’est affectueux. Énervé pour le coup, mais affectueux. Et comme ladite garce ne se retourne toujours pas pour noter sa sublime présence dans le coin ( non non il exagère rien ), sa main droite ( à Azel ) s'abat sur l'épaule correspondante de " Kaede ".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum