Sortie au temple de la malbouffe. [ PV le lion ]

Aller en bas

Sortie au temple de la malbouffe. [ PV le lion ]

Message  Ace Ansel le Jeu 10 Juil 2008, 11:59 pm

Vous écoutez le poste le plus populaire et il est maintenant 7h56. Aujourd’hui la tem..

"Boarf.. Tais toi.. Ranafoutre de la température.."

Une main sortit de sous les draps et chercha en vain le bouton d’arrêt de son cadran. Cette même main souleva l’oreiller sous lequel une tête échevelée grommelait contre l’heure de se réveiller qui arrivait trop vite. Bien sûr, elle aurait pu dormir encore, mais chaque soir, elle oubliait malencontreusement de fermer son cadran et ce dernier beuglait à tous les matins qu’il lui fallait se réveiller. Un jour, elle aurait ce foutu présentateur, un jour. Mais pour l’instant, elle avait prévue une jolie sortie de shopping en compagnie d’elle-même pour la journée et elle devait évidemment se réveiller si elle voulait aller courir les soldes. Elle envoya valser son réveil matin sur le plancher impeccable de sa chambre et se rendant compte que c’était le premier pas vers un bordel intense, elle le ramassa en vitesse et le reposa sur son bureau. Pfiou, on avait évité de peu la catastrophe.

*Stupide malédiction* >.O’

En effet, cette nuit, sa transformation avait été particulièrement douloureuse et elle avait mit une éternité avant de se rendormir. Et voilà que ce stupide présentateur la réveillait pour lui annoncer la température. La maudite ouvrit la fenêtre pour la constater par elle-même la température. Bouuh. Il faisait gris. C’est moche les journées grises. Mais bon, il faisait soleil dans son petit cœur, les soldes l’attendaient. Elle s’habilla, comme d’habitude, des vêtements impeccables et fit son lit avant de sortir. Ah non, elle avait oublié quelque chose. Comment sortir sans I-Pod? Très mauvaise idée, sinon, la journée deviendrait encore plus maussade en apparence et ce n’était pas bon pour le moral. Mais bon, le soleil finirait bien par se montrer le bout du nez, le crétin de présentateur allait probablement dire ça avant qu’elle n’éteigne son cadran. Porte-feuille dans les poches, chaussures dans les pieds, elle était prête à conquérir le monde.. Ou du moins, le centre d’achat.

En descendant à la cuisine – pour une fois qu’elle ne s’était pas perdue .__. – elle prit au passage une pomme dans laquelle elle croqua avant de saluer, quoique timidement, ses cousins et cousines qui prenaient leur premier repas de la journée. En s’engageant sur le chemin qui menait jusqu’à la route, la jeune maudite affichait un sourire heureux sans trop savoir pourquoi. Depuis qu’elle était installée au manoir, tout semblait s’améliorer pour elle. Certes, son père lui manquait toujours un peu, mais au moins, contrairement à certains membres de sa famille, elle avait eu le bonheur de connaître l’amour parental. Certains des maudits se faisaient rejeter dès la naissance, leurs géniteurs les prenant pour des monstres. En y pensant bien, ça aura pu être son cas. Il fallait donc qu’elle se considère chanceuse de ce qu’elle avait eu et ne pas toujours chercher à en avoir toujours plus.


*Tu es trop sérieuse parfois. Ce que tu dois être ennuyante..*

"Tais toi subconscient, je t’ai rien demandé." =.=’


Elle avait beau être timide avec le reste de la terre, si elle pouvait se permettre d’être de mauvais poil avec quelqu'un, c’était bien avec elle. Humpf. En prenant une autre bouchée de sa pomme, la jeune maudite soupira. C’est lorsqu’elle en jeta le cœur qu’elle prit une décision. Ace Ansel deviendrait moins timide, tant pis pour ceux qui s’étaient amusé à lui marcher sur les pieds. Ce temps était révolu, elle deviendrait aussi redoutable que.. Que les méchants dans les Disney! Ah! Ironiquement, alors qu’elle était perdue au milieu de ces pensées de conquérante, elle entra en collision avec ce qui semblait être quelqu'un d’autre. Levant timidement la tête, elle s’excusa platement avant de s’enfuir presque en courant, le rouge coloriant ses joues. Comme toutes bonnes résolutions qui se respectent, celle-là n’avait pas tenu bon.

Mais bon, elle ne laisserait rien entacher son moral, elle devait comme toujours rester positive! Elle entra dans le centre d’achat et comme toute fille normale, la jeune maudite en sortit plusieurs heures plus tard, une colonie de sac de diverses boutiques suspendues dans les mains. Bon dieu ce qu’elle pouvait avoir faim! Décidant donc qu’elle n’avait pas envie de se faire à manger, elle remarqua un restaurant directement importé des États-Unis. Une ô combien alléchante odeur de gras lui envahit les narines et elle se laissa tout simplement porter vers ce temple de malbouffe. Allejuah! Elle se plaça dans la queue pour commander et lorsque ce fut son tour, elle opta pour un simple hamburger, une frite et un verre de jus. Le coca, ça lui avait jamais fait, les bulles finissaient toujours par lui remonter dans le nez et ça ne donnait pas un très beau spectacle. La jeune Ace espérait par contre que sa faiblesse ne viendrait l’importuner jusqu’ici, elle n’avait pas envie que les clients voient leur repas sous un autre jour. Au moins, elle avait apporté des cachets contre les maux d’estomac que justement, elle avala avant de prendre une grande bouchée de son repas.

*Pourquoi c’est toujours quand c’est aussi bon que ça fait grossir?* T_T

Une fois son hamburger terminé, elle se mit à grignoter distraitement ses frittes, le regard perdu dans le vague. Elle devrait bientôt rentrer au manoir pour aller ranger ses achats, c’était que c’était lourd.. M’enfin, la route n’était pas trop longue.
avatar
Ace Ansel
Maudite de la vierge
Maudite de la vierge

Féminin
Nombre de messages : 44
Âge [rp] : 16 ans
In love? [rp] : Késako?
Étude|métier [rp] : Dernière année de collège
Date d'inscription : 07/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sortie au temple de la malbouffe. [ PV le lion ]

Message  Invité le Ven 11 Juil 2008, 5:44 pm

Minuit. Au loin, douze coups sonnèrent. La première chambre du premier étage était vide, le lit impeccablement fait, le bureau ordonné et les Cds bien rangés. Les deux portes du balcon étaient ouvertes et une immense créature était couchée parterre, son museau entre deux barreaux et sa queue remuant la poussière sur le sol à chaque battement. Le lion releva soudainement la tête en entendant du bruit dans le couloir. Grognant, tel l'animal qu'il était, il se leva et, d'un bond, attérit devant la porte qu'il ouvrit avec un coup de tête sur la poignée de la porte. Il avança de quelques pas dans le couloir et poussa un nouveau grognement vers les escaliers. Alex, son cousin, se tenait là, debout. Sans réellement savoir pourquoi, Axel était le cousin qu'il acceptait le plus, le soir, lorsque tout deux se transformaient. Maiwen le regarda, un petit moment avant de détourné la tête et de rentrer à nouveau dans sa chambre, jetant un dernier regard douloureux à son cousin, il ne prit pas la peine de refermer la porte derrière lui.

Maiwen retourna se coucher là où il était auparavant et sentit son coeur se serrer violemment. Il poussa un rugissement de rage, avec un seul geste, un seul mouvement qui aurait pû l'identifier à l'humain lorsqu'il posa sa tête entre ses pattes comme pour la cacher. La douleur était insupportable, il n'avait jamais eu mal comme ça. Pourquoi ? ... Pourquoi était-il victime de la malédiction ? C'était horrible, son coeur allait lâcher, il le sentait. Le lion releva sa tête pour regarder aux alentours, il se releva faiblement, indigne d'un comportement du félin, et chercha désespérément un endroit où se cacher. Il ne pouvait rester au Manoir. Lorsque son coeur le faisait souffrir comme ça ... Impossible pour lui de rester ... Dans un accès de rage contre la malédiction et contre lui-même, Maiwen donna un coup de patte sur la couverture de son lit, et la déchira. Apparemment transporté par l'élan de colère, il laissa la marque de ses griffes sur son lit, réduisa couvertures, coussins et rideaux en lambeau, sa chaise tombée au sol. Dans un nouveau rugissement, il prit les lanières d'un sac dans sa gueule, retourna sur le balcon et en un bond, se retrouva parterre dans le grand jardin du Manoir. Sans se soucier que les gens trouveraient ça anormale de voir un lion se promener dans les rues, il sortit. De toute manière, pour lui, il ne pensait pas que quelqu'un serait dehors à cette heure-ci.

Le Lion passa toute la nuit dehors. Il avait fini par s'endormir, épuisé par sa nuit, dans un buisson d'un parc pour enfants, son sac à ses côtés. Il se révéilla subitement, en entendant les premiers enfants arrivés. Il regarda les alentours, hébété, ne sachant où il a attérit. Soudain, une violente douleur au coeur le prit et il se pencha en avant, sa main tenant toujours son coeur. Il eu un élan de raison, empoigna le sac et prit ses médicaments, une bonne dose, pour se shooter et ne plus avoir mal. Se rappelant qu'il était nu, il enfila un boxer et un pantalon noir, avec une ample chemise blanche. Il trouva au fond de son sac un ruban de velour noir ... Il réfléchissa un moment en se demandant d'où ça pouvait venir mais ne trouva pas. Il noua le ruban autour de son cou et se passa une main dans ses cheveux pour se "coiffer". En se relevant, il se demanda si, par hasard, sa crise avait eu un quelconque effet sur ses cousins & cousines. Il soupira puis bailla et commença à marcher. Une seule et claire pensée se présentait à son esprit : il ne voulait pas rentrer.

But where will you go ? You can't escape ... You don't want to escape ...


C'était souvent comme ça, lorsque le maudit du lion avait une crise un soir, il disparaissait pendant quelques jours. Il savait qu'il inquiétait sa famille ainsi mais c'était son instinct (animal ?) qui le poussait à réagir comme ça. Sans s'en rendre compte, ses pas l'avaient ammenés au centre commercial. Qu'est ce qu'il allait bien pouvoir faire ici ? Il en avait vraiment aucune idée. Son ventre poussa un terriblement grognement et Maiwen posa sa main dessus en soupirant.

**J'ai faim TwT ...**

Le problème n'était pas qu'il ne savait pas quoi manger, mais c'était qu'il n'avait pas d'argent. Malgré la faim qui lui tenaillait le ventre, il n'avait toujours pas envie de rentrer. Il erra alors quelques moments dans le centre d'achats et s'arrêta devant l'animalerie. La dernière fois qu'il était venu ici, c'était en compagnie d'une ravissante jeune fille au nom de Kaede et aux cheveux multicolores. Il s'était arrêté comme un gamin devant la vitrine et avait rit comme un gamin ... Eh bah, où va le monde hein =w=. Le Lion se promena alors jusqu'au temple de la bouffe des USA. Avec un sourire d'homme conquis, il s'en approcha et, en tout bon animal qu'il est ... commença à baver ! Il soupira alors en se disant que, la prochaine fois, il ferait attention à laisser un peu d'argent dans son sac ... Au dépourvus, il chercha à nouveau au fond de son sac. Mince alors ! Il devait bien avoir un billet qui traînait au fond de son sac ... Et, oh miracle, il en trouva un, tout humide, au fin fond de son sac.

C'est avec un regard humide de larmes et un sourire bienheureux qu'il commanda un hamburger, une grande frites, des nuguets, un thé à la pêche, une glace à la vanille avec un coulis de chocolat chaud et des éclats de noisettes dessus. Il paya le tout et pleura devant son plateau, apparemment ébaillit par un tel prodige de la nature ... Il avança vers les tables, déambulant pour se trouver une table mais rien n'y fit, elles étaient toutes occupées. Lorsque, soudain, il apperçut sa chère cousine maudite par la vierge assise à table. Maiwen s'apprêta à aller vers elle mais il se retient subitement. Il ne voulait pas qu'elle ai sur la conscience d'avoir vu le lion. Dans un fin soupire il baissa la tête puis, quelques instants plus tard, la releva, l'air décidé. Il savait que sa chère cousine lui pardonnerait ... Elle pardonnait toujours tout à tout le monde ... Là, en ce qui les concernaient, il voulait juste qu'elle ne répète à personne qu'elle l'a vu ici. Le brun avança vers la table de sa cousine et la vit, le regard dans les vappes, comme à son habitude. Un sourire attendrit s'étira sur les lèvres du lion qui posa son plateau sur la table et s'asseya en face de sa cousine.

"Salut Ace ... Ca ne te dérange pas si je me met là ? ..."

Il baissa la tête, honteux. C'était rare de voir le lion ainsi, les joues légèrement rouges et le regard fuyant. Tellement rare que Maiwen se demandait si la Vierge l'avait déjà vu ainsi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sortie au temple de la malbouffe. [ PV le lion ]

Message  Ace Ansel le Ven 11 Juil 2008, 7:01 pm

*Ô frites, je vous aimes quand vous êtes dorés, pleines de sel et de gras traaaans.*

Un air de satisfaction intense passa sur le visage de la jeune maudite qui vouait presque un culte aux frites de ce temple de la malbouffe. Elles fondaient sous la langue dans un mélange exquis de gras saturé et de patates. Elle avait beau être timide et tout avec les autres, dans sa tête, c’était parfois un peu étrange. En fait, Ace est souvent perdue dans ses pensées, c’est pour cette raison qu’elle a presque toujours le regard perdu dans le vide, apparemment intensément concentré. Mais ce n’était qu’une feinte! Ah! La maudite de la vierge était drôle quand elle voulait partager ses pensées.. M’enfin, drôle pour ceux qui aimait les personnes clamant des odes d’amour destinés aux frites d’un restaurant de restauration rapide. Assise face à une grande vitre, la jeune fille pouvait à loisir regarder les gens passer et décider – si évidemment elle avait eu le courage de les aborder- si elle avait voulu devenir ami.

Finalement, elle se lassa de son petit jeu, et puis de toute façon, juger les gens selon leurs apparences était vraiment mal, elle était la première à savoir pourquoi. Ace se souvint de sa transformation de la nuit et combien elle avait été aussi douloureuse. Comme toujours, elle s’était terrée sous les couvertures, détestant devoir revenir en enfance pour la nuit. La plupart des adolescents regrettait leur jeunesse, mais Ace savait à quel point il était détestable de perdre dix ans d’un coup. Le pire dans tout ça, c’était évidemment la douleur engendré par la transformation. Ses crampes d’estomac devenaient toujours plus douloureuses et la nausée qui lui tenaillaient le cœur était insupportable. Malheureusement, elle avait beau vider un flacon entier de somnifère, rien n’y faisait, elle était seulement encore plus étourdie à cause du nombre important de médicaments qui avait amortie ses sens.


*Seules douceurs dans un monde d’atrocités, je vous aimes quand vous sortez de l’huuuile.*

Malheur! Il ne lui en restait presque plus! Monde cruel, vie injuste. Certes, elle aurait pu aller s’en chercher d’autres, mais les gens avaient tous eu envie de se gaver de glucides en même temps, les files d’attente semblait interminables. Douceur ne voulant pas toujours dire patience, la jeune maudite décida de se concentrer sur les.. douze frites qui lui restait. Oh malheur de malheur. S’assurant de les déguster le plus lentement possible afin de les faire durer plus longtemps, la maudite de la vierge déplorait de ne pas avoir prit une plus grande portions de ses merveilles dorées qui embaumait l’air de leur doux parfum. T_T

*Mais.. Mais.. Qu’est-ce qu’il fait ici?*

En dardant à travers les passants son regard pair, elle avait finit par apercevoir un de ses nombreux cousins. Maiwen? Généralement toujours fourré avec son meilleur ami, elle était étonné de le voir ici, devant ce temple de mauvaises nourritures qu’elle affectionnait tant. Niahah! Pas conne la vierge, elle avait saisit! Il avait dû souffrir lui aussi de sa malédiction et toute à sa douleur qu’elle était, elle n’avait pas entendu les autres maudits souffrir aussi. Il avait dû s’enfuir et généralement, lorsqu’elle restait au manoir, lorsqu’il disparaissait, c’était toujours pour quelques jours. Se disant qu’elle pourrait toujours lui dire bonjour, elle allait s’exécuter lorsqu’il entra dans le restaurant. Apparemment affamé, elle le vit commandé, tout heureux, l’équivalent de ce qu’elle devait manger en une journée. La jeune maudite allait lui faire signe, quoique timidement, pour qu’il vienne s’asseoir à ses côtés mais se résigna en se disant qu’elle lui mettrait la pression. Et s’il y avait une chose que la vierge détestait faire, c’était mettre de la pression à quelqu'un. Elle continua de se dévouer à ses frites, leur lançant des regards presque amoureux avant de les engloutir comme un petit ogre.

*Je vous aimeeeeeuuh.*

Soudainement, sans qu’elle ne sache trop d’où il venait – Un plateau fantôme. o.o - fut déposer sur sa table. Le regardant comme on regarde une araignée, elle ne remarqua pas tout de suite son cousin. Ce ne fut que lorsqu’il tira la chaise qu’il y avait devant elle qui laissa le plateau tranquille et qu’elle le regarda. Elle lui adressa un sourire avant de tristement engloutir sa dernière frite. Dure vie.

"Non non, bien sûr que non. Installe toi." =3

La jeune fille se mit à siroter son jus en jetant des regards étonnés sur le plateau de son cousin. Effectivement, il y avait là tout ce qu’elle aurait mangé en une journée. Posant finalement ses yeux pair sur Maiwen, elle remarqua tout de suite qu’il n’était pas jovial et heureux comme d’habitude.. En fait, l’expression qu’il abordait en ce moment ressemblait plus à celle qu’elle affichait en permanence sur son visage. Étrange. Elle lui adressa un autre sourire et ses yeux exprimait la douceur, comme d’habitude. Si il avait quelque chose à lui confier ou à lui demander, il le ferait. Pas question qu’elle lui demande. La vierge était ainsi, elle attendait patiemment les gens plutôt que d’aller les chercher.

"Bonne appétit."

Elle marqua une courte pause.

"Alors, qu'est-ce qui t'amènes ici? Elle baissa un peu la voix et y mit une pointe de douceur. La nuit a été difficile pour toi aussi?"
avatar
Ace Ansel
Maudite de la vierge
Maudite de la vierge

Féminin
Nombre de messages : 44
Âge [rp] : 16 ans
In love? [rp] : Késako?
Étude|métier [rp] : Dernière année de collège
Date d'inscription : 07/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sortie au temple de la malbouffe. [ PV le lion ]

Message  Invité le Ven 18 Juil 2008, 6:53 pm

Son visage se transforma soudainement. Venait-elle de dire quelque chose qui équivalait à un « Je te pardonne » ou à un « Ce n’est pas grave » que le cœur de Maiwen sembla reprendre des pulsations normales ? Il sentit, aussi, un poids en moins sur son cœur. A croire que sa cousine venait, par le simple fait de l’autorisé à s’assoir, de l’accepter et de le rassurer. Un fin sourire dessina ses lèvres et il regarda le plateau de sa cousine qui ne contenait déjà presque plus rien et son sourire s’élargit. Il lui tendit alors ses frites avec un grand sourire, certainement pour la remercier. Il connaissait sa chère Ace et il l’avait déjà vu, plusieurs fois, tenter de prendre une portion de frites supplémentaire lorsqu’ils étaient au Manoir. De là, il en avait tiré la conclusion qu’elle devait bien aimer les frites … Oui, c’était un petit malin ce Maiwen ! Haha >8D

« Merci de me laisser m’assoir » murmura-t-il à l’adresse de sa cousine, avec un fin sourire aux lèvres. Puis il reprit avec, cette fois, un air un peu plus détaché, genre. « Tu peux manger mes frites, j’ai prit trop à manger je crois bien ! »

En parlant de nourriture, ni une, ni deux, il prit son hamburger et mordit dedans. Il se délecta du goût en poussant un ronronnement des plus attendrissants. Oh oui, que ça faisait du bien de manger après une dure nuit de transformation et de douleurs. Il vit alors les regards étonnés qu’elle lançait sur son plateau et il eu un petit rire, à nouveau. Oh, le Lion avait une grande faim, et ça, ça ne le nourrissait certainement pas assez ! Il irait certainement se reprendre des frites ou un autre hamburger. Presqu’avec une certaine nostalgie, il commença à siroter son thé glacé et poussa un fin soupire de contentement. Maiwen croisa le regard de sa cousine et son expression de douceur lui fit comme un coup de poing au ventre. Elle était tellement compréhensive. Le brun se mit à rougir subitement et détourna le regard, finissant son hamburger pour faire passer le malaise qui venait de s’installer en lui.

Ce regard lui donna soudainement envie de tout lui dire. De lui dire qu’il agissait comme un gamin à chaque transformation, que son cœur était de plus en plus douloureux et qu’il désobéissait toujours autant à ses parents. Parents qui lui recommandaient souvent de calmer le sport et autres choses dangereuses pour lui … Mais non, jamais il ne les écoutait. Et puis il avait peur. Peur qu’un jour son cœur le lâche. Et peur aussi de ses sentiments. Le Lion soupira quelque peu et hocha sa tête de droite à gauche, replaçant ainsi sa crinière brune et regarda sa chère cousine avec un léger sourire. Il fini par lui murmurer :

« Merci »

Peut-être pas en guise du bon appétit qu’elle lui avait dit, mais plutôt du fait de savoir qu’elle était là pour lui, au cas où il en aurait besoin. Un sourire joyeux dessina les lèvres du brun alors qu’elle venait de lui demander ce qui l’amenait ici. Le Lion allait s’apprêter à répondre bah… qu’il était venu manger, parce que la faim lui avait tenaillé le ventre lorsqu’il était au centre commercial, elle continua de parler en lui demandant si sa nuit avait été difficile. Un peu hébété, Maiwen regarda sa cousine et haussa un sourcil. Elle ne l’avait pas entendu ? Toute la nuit, il avait tourné en rond dans sa chambre et avait démolit la moitié de ce qui trouvait dedans en rugissant avant de partir finalement et retrouvé un silence de mort dans la chambre du Lion. D’ailleurs, le brun resta un moment interdit devant cette révélation… C’était plutôt Gaby, Iteza et Bulle qui avait dû être réveillé par le boucan qu’il avait produit. Avec un fin soupire il la regarda et murmura en froissant le papier de son hamburger et le posant sur son plateau :

« Horrible… J’ai fini la nuit dehors. Mon cœur était horriblement douloureux. Et ta nuit, ma douce Ace ? »

Il lui offrit un fin sourire, compatissant. Puis entama ses Nuggets en chantonnant une petite chanson… Apparemment, avoir vu Ace l’avait vraiment calmé. Il bu encore une gorgée de son thé lorsqu’un bruit sourd le fit sursauter. Il regarda sa cousine avec des grands yeux et se retourna lentement. Une bande de Yakuza s’amusait à embêter des enfants, apparemment très contents d’eux. Le Lion poussa un petit rugissement rauque en les voyant faire et se retourna vers la Vierge en soupirant finement.

« Complètement stupides ceux-là. » murmura-t-il, comme si la visite de d’autres Yakuza avait été meilleure que celle de ceux du Toine’s Burger.

Soudain, il reçu un poids sur le ventre et il releva la tête vers sa cousine. S’ils venaient et s’en prenaient à elle ? Le Lion s’empressa de chasser cette idée. Il ne leur été jamais rien arrivés de bien grave, pas de grave blessures, à part le point que régit la malédiction de chacun, et rien d’autre en particulier… Soudain, Maiwen se sentit bien stupide, ce n’était pas parce que rien de bien grave, à part la malédiction, ne leur était jamais rien arrivé que les Yakuza n’allait pas venir les embêter. Avec un air détaché, il continua de manger ses Nuggets en les surveillant quand même… Si jamais il s’approchait d’Ace, groar, il allait dégager la puissance du Lion et les bouffer les uns après les autres, oyeah è_é

« Ace ! » appela-t-il soudainement, se rappelant de la plage et des mecs qui s’y trouvait. « S’ils te regardent de façon bizarre, tu me dis hein. Je les trucide »

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sortie au temple de la malbouffe. [ PV le lion ]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum