Rasphody in black and white. (PV Izumy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rasphody in black and white. (PV Izumy)

Message  Yue Sôma le Mer 11 Juin 2008, 7:57 pm

Blanc et noir. Noir et blanc.

Une touche de rouge, et puis du noir, et puis du blanc. Rasphodie in black and white, comme dirait l'artiste... Un salon. Grand. En noir et blanc.

Au milieu, un piano. Blanc. Devant le piano, une jeune femme. En noir. Les yeux clos, elle se concentre et ses doigts courent sur les touches noires et blanches. Ses cheveux, blancs, sont retenus par une pince, noire, pour les empêcher de retomber en désordre sur ses tempes et sa nuque. De nombreuses mèches folles ont toutefois échappés au joug de l'instrument, et pleines de malice viennent caresser les joues de la pianiste.
Des rideaux, blancs, ondulent devant des fenêtres, noires, qui s'ouvrent sur un jardin remplis d'arums blancs.
La jeune femme est assise sur un siège, noir.

La pièce, dépourvue d'ornement, est simplement cadrée par un canapé, noir, qui tranche avec les murs, blancs, et un tapis tout simple gît sur le plancher de bois noir. Sur une table de verre est placé un vase, noir, duquel s'échappe une gerbe d'arums blancs. Et une touche carmin semble foudroyer ce bouquet, car en son sein s'élève un unique dahlia rouge, pareil à une explosion écarlate, un feu d'artifice, un éclat de rire au milieu de cette pièce trop carrée, trop nette. Et le regard se pose sur ce dahlia, s'y appuie, et le cœur est réconforté par cette touche d'humanité au milieu d'une salle si glaciale.

Des doigts de la jeune demoiselle s'échappe une pluie de notes soigneusement calibrées, régulières. La mélodie n'emplit pas la salle avec chaleur, mais semble frapper les murs et les âmes avec violence, écrasante de perfection. Une prouesse technique digne des plus grands qui auraient émerveillé n'importe quel musicien. Plus parfaitement rythmé qu'un métronome. Les sons frappent exactement où il faut, suivant le fil de la musique sans jamais s'écarter d'un iota. A croire qu'une machine est en train de jouer.
Cette musique ne supporte ni émotion ni sentiments, elle est juste froidement parfaite.

Soudain, la jeune femme ouvre les yeux, et une couleur supplémentaire s'ajoute au tableau. Deux gouttes d'or liquide qui irradient une chaleur presque tangible, deux goutes de magma aux reflets mouvants, deux puits de lave porteurs d'une tristesse sans nom.
Deux yeux si brûlants que les larmes les ont à jamais désertés.

Et la mélodie ralentit, s'étoffe, se réchauffe même, semble danser entre ces murs si blancs et ce sol si noir, et le cœur se serre, car cette musique irradie de sentiments, oui, elle irradie de douleur... On pourrait presque voir un linceul flotter, mais non, ce ne sont que les rideaux. On pourrait presque voir un cercueil, mais non, ce n'est que le sofa...

On pourrait presque voir du sang et la signification du dahlia apparait enfin, terrifiante.

Et la mélodie ne s'arrête pas, elle continue, implacable, à frapper là où ça fait mal, là où on ne le supporte pas. Et on a presque envie de hurler, de pleurer, de fuir... mais on ne pourrait pas supporter que la musique s'arrête, car maintenant on voit presque l'être aimé, l'être disparu se faufiler dans la pièce...

Et quelque chose vient casser cette funèbre harmonie, un son étrangement discordant dans cette perfection.
Quelqu'un frappe à la porte.
La musique se termine brusquement, et la note inachevée vibre encore dans les airs.

Yue soupire, se lève et va ouvrir la porte.
avatar
Yue Sôma
Maudite par le tigre - Eye of the tiger !
Maudite par le tigre - Eye of the tiger !

Féminin
Nombre de messages : 95
Âge [rp] : 18 ans
In love? [rp] : ... ... moi?
Étude|métier [rp] : Lycéenne sans conviction... et tutrice du rat. Pour son malheur.
Date d'inscription : 04/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rasphody in black and white. (PV Izumy)

Message  Invité le Mer 11 Juin 2008, 8:22 pm

Izumy avait fait tout son bagages ce matin, quittant cette chambre qu'il avait louer depuis un ans, ne pouvant supporter cette famille plus longtemps, cette jeune fille qui lui courrait après depuis son arrivé. Le père qui le trouvait charmant et essayez de lui faire comprendre de marier sa fille, alors que sa mère l'encourageait dans la même voie. Il aurait presque cru qu'il aurait pu faire n'importe quoi a cette jeune fille qu'ils auraient été heureux, même si cela aurait été de la mettre enceinte. Sac à dos mit en place, son sac de sport rempli, il partait a sa nouvelle demeure, il avait trouver un endroit prêt a lui louer une chambre, de plus c'était une Sôma la jeune femme. Sans doute une cousine très éloigner, bah il s'en fichait tant qu'elle ne lui saute pas dessus comme l'autre jeune fille. Il prit donc le bus pour se rendre a cette demeure qui était un peu plus loin, une fois arrivée il regarda cette immense maison, cette personne semblait avoir de l'argent.

Il entendait une certaine musique qui jouait au loin, cela semblait venir de l'intérieur, du piano, quelqu'un jouait du piano. Il cogna donc, le bruit s'arrêta net et des pas se fit entendre, puis la porte ouvrit. Il découvrit une jeune femme, à l’allure très élégante, avec un air un peu snobe. Il lui offrit un sourire charmant.

"Bonjour! Je suis Izumy Sôma, celui qui vient louer votre chambre libre."

N'attendant pas le feux vert, il entra voyant qu'elle s'écartait de la porte, malgré que la jeune femme semblait jeune, elle avait un air assez sévère, arrivait-il au mauvais moment? Son regard s'écarta de la jeune femme pour regarder rapidement les alentours. La décoration ne faisait aucunement japonaise, la maison non plus d'ailleurs. L'architecture semblait moderne, ainsi que la décoration des pièces, elle avait donc définitivement beaucoup d'argent...

Son regard revint vers la jeune femme qui n'avait qu'un ans plus vieux que lui et lui souri gentiment. Étant un homme qui se montrait toujours galant et doux avec les femmes.

"Alors madame, vous me montrez le chemin?"

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rasphody in black and white. (PV Izumy)

Message  Yue Sôma le Mer 11 Juin 2008, 9:44 pm

Yue fut quelque peu surprise de constater que la personne qu'elle hébergeait était un jeune homme. Après tout, elle avait proposé au manoir, et il était très surprenant qu'un individu de sexe masculin ait été envoyé étant donné sa... condition. Après tout, cela importait peu. Il était assez grand, beau, classe, bref, le Sôma moyen.

Impassible, la jeune femme s'effaça pour le laisser entrer alors qu'il la saluait poliment.


- Je m'appelle Yue Sôma. Enchantée,dit-elle de sa voix qui dépassait à peine le seuil du murmure.

Le jeune homme -Izumy- regardait autour de lui, découvrait son nouveau chez-lui. Impassible, la maudite attendit qu'il ait fini son inspection à distance respectueuse. Pas de transformation impromptue, merci.

Souriant, il lui enjoignit de lui montrer sa chambre. Yue haussa un sourcil. Madame? Elle n'était pourtant pas beaucoup plus vieille... Aucune importance, de toute façon elle avait l'habitude étant donné ses tenues. Poliment, la jeune femme prit une valise de son locataire et ouvrit la route vers l'étage.


- Toutes les chambres sont à l'étage. Il y en a plusieurs aussi vous avez le choix, je vous ai préparé celle du fond, elle est plus grande et possède sa propre salle de bain. Si vous voulez changer, prévenez-moi. Il arrive que l'eau de votre salle de bain se coupe, aussi vous pourrez sans problème utiliser la mienne. Je vous demanderai toutefois de ne pas entrer dans ma chambre. A côté de votre chambre, il y a une pièce que je n'utilise pas, je vous ai donc installé un petit salon. Si vous voulez prendre vos repas seuls, je peux vous y faire faire une cuisine, mais celle du rez-de-chaussé est plus spacieuse. Il y a deux salons en bas: tous deux donnent sur le jardin. Un d'entre eux m'est personnel. L'autre est commun. toutes les autres pièces sont à votre disposition...

Au fur et à mesure qu'elle expliquait, elle montrait au jeune homme les différents lieux. La maison était grande: deux salles de bains, trois salons, une cuisine et une salle à manger, quatre chambres, un bureau que Yue utilisait, plus une grande pièce qui comportait plusieurs équipement de gymnastique. Et le jardin.

La bâtisse restait cependant plongée dans l'ombre par l'arbre immense qui se déployait au-dessus du toit. Etrangement, une atmosphère à la fois intime et un peu terrifiante régnait, comme dans une maison où l'on veille un mort. C'était aussi très silencieux, maintenant que la maudite ne jouait plus. De temps en temps, on entendait le vieil arbre craquer, mais c'était tout. Les pas des deux jeunes gens résonnaient. Une odeur fraîche et agréable émanait du ruisseau qui coulait dans le jardin, une autre plus capiteuse était l'œuvre des fleurs, toutes blanches ou rouges. Les fenêtres et portes fenêtres donnant sur le petit parc étaient ouvertes, laissant rentrer une petite brise qui faisait danser cheveux et rideaux. Dans toutes les pièces un bouquet de fleurs blanches était posé, parfois "brisé" par un dahlia, une rose ou une tulipe écarlate. L'endroit était calme, et étrangement doux, une fois que l'on était accoutumé à sa froideur impersonnelle.

Yue se retourna vers Izumy.


- Cela vous convient-il?

Sa voix basse brisait à peine le silence des lieux.
avatar
Yue Sôma
Maudite par le tigre - Eye of the tiger !
Maudite par le tigre - Eye of the tiger !

Féminin
Nombre de messages : 95
Âge [rp] : 18 ans
In love? [rp] : ... ... moi?
Étude|métier [rp] : Lycéenne sans conviction... et tutrice du rat. Pour son malheur.
Date d'inscription : 04/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rasphody in black and white. (PV Izumy)

Message  Invité le Mer 11 Juin 2008, 10:10 pm

Izumy suivit la jeune femme dès qu'elle ouvrit la marche, elle lui parlait d'une façon automate, sans changer de ton, lui montrant a fur et mesure les pièce, qui se ressemblait tout un peu. L'endroit était immense, vide, froid et bien triste malgré cette beauté. Elle lui avait préparé une chambre avec sa salle de bain, elle était même prête à lui faire une salle a manger s'il le désirait?

"Merci beaucoup pour tout ce que vous avez fait, cela me convient amplement."

Il avait remarquer qu'elle parlait d'une voix basse, avait-elle une maladie a la gorge ou une fièvre en ce moment? Il n'osa pas lui demander, peur de l'agacer. Une chose qui était sur, c'est qu'elle se fondait très bien avec l'environnement, on aurait dit une princesse des glace dans son château de neige, tellement que l'environnement était si peu invitant, si peu chaleureux. Mais peu importait aux yeux de Izumy, cette femme n'allait pas lui sauter dessus, et il aurait sa place bien a lui, qu'à l'ancienne résidence ou il logeait, tout était si petit là bas. Il lui offrit donc un sourire et rentra dans sa chambre en prenant soin de reprendre le sac qu'elle lui avait dérobé à l'entrée tout en la remerciant. Refermant la porte derrière lui dans un silence complet de peur que s'il faisait trop de bruit la maison se mettrait à craquer. Déposant son sac sur ce grand lit, il inspecta la pièce des yeux, blanche tout comme le reste des lieux. Son couvre lit était dans les tons d'un rouge foncé, on aurait pu croire qu'il avait été maculer de sang pour le teindre. Quelques bureaux étaient placé à sa disposition, vide bien entendu prêt à recevoir ses vêtements. Il alla voir la salle de bain, une douche debout dans un coin, une toilette, lavabo et biensur un bain profond comme on retrouvait partout au japon. Sans attendre, il se déshabilla et entra dans la douche, il n'avait pas osé se laver depuis deux jours, car cette jeune fille en profitait toujours pour rentrer. Quoi de plus relaxant qu'être seul sous le jet sans avoir peur d'y avoir une visite... Après quelque minute il redescendit, habiller autrement, les cheveux légèrement humides, la serviette encore autour de son cou, il revisitait de lui-même les pièces tout en cherchant la jeune femme au prénom de Yue.

"Sôma-san?"

Gardant ses politesse, il n'oserait jamais l'appeler par son prénom, puis il la vit dans le grand salon, il lui souri alors.

"J'avais quelques question, pour ce qui est des dîner, de l'entretien aussi. Comment est-ce qu'on se partage les tâches ménagère?"

Certes il s'attendait a ce qu'elle lui dise qu'une femme ménagère viendrait s'occuper de tout cela, mais il préférait tout de même avoir sa réponse, afin de pouvoir offrir son maximum d'aide dans cette maison

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rasphody in black and white. (PV Izumy)

Message  Yue Sôma le Mer 11 Juin 2008, 10:35 pm

Il s'était installé dans sa chambre et elle l'entendait se doucher à l'étage. Yue s'installa sur le canapé du salon qui leur était commun, un peu plus chaleureux que celui du piano. Le brun était une couleur chaude, et le plancher ici n'était pas noir, mais chocolat. La décoration était couleur bois elle aussi. Cette pièce était probablement la moins glaciale de la maison, et c'était aussi le seul endroit où le bouquet n'était pas à dominance blanche... c'était un simple bouquet de roses bordeaux en boutons. Etrangement, il n'y avait dans cette maison ni photo ni image qui représenta un seul être vivant. Quelques plantes vertes éparpillées.

Un endroit où une personne mélancolique vivait seule depuis des années ressemblait à ça.

La maudite soupira et s'approcha de la fenêtre ouverte, devant laquelle s'étirait voluptueusement un rosier.

Meow.

Meow? Un chat passa par la fenêtre, et la tigresse le caressa pensivement entre les oreilles. Ils venaient de temps en temps, parce qu'elle les nourrissait. Il y avait des oiseaux, aussi, qui s'arrêtaient manger dans le jardin. Farouches, ils s'envolaient dès qu'on tentait de les approcher, mais elle ne s'y essayait pas. Elle se contentait les les regarder.
La jeune femme porta le chat - noir, il fallait s'en douter- jusque dans la cuisine où elle le nourrit, et l'animal ingrat fila par la fenêtre sitôt son ventre plein.
Yue sourit, et revint au salon.

Izumy entra à son tour, et la jeune femme lui dit doucement:


- Vous savez, nous sommes de la même famille, et ici, tout le monde s'appelle "Sôma". Je crois que dans ces conditions nous pouvons oublier les règles habituelles, et s'appeler par nos prénoms.

Il s'enquit gentiment de la façon dont allait s'organiser les tâches ménagères et culinaires. Yue hésita une seconde: après tout, elle avait toujours vécu seule... ou avec ses parents, ce qui ne valait guère mieux. Ne supportant pas qu'une femme de ménage vienne trifouiller ses affaires et la materner avec un professionnalisme froid, elle avait fait en sorte qu'aucune des employées Sôma ne vienne jamais chez elle.

- Ma cuisine n'est pas excellente, si vous le désirez nous pouvons faire un tour chacun, ou commander. Quant au ménage, chacun s'occupe des pièces qu'il utilise. Pour les pièces communes, il n'y aura qu'à nettoyer, là aussi, un tour chacun... A vrai dire, je n'ai aucune expérience dans le partage des tâches.

C'était en effet un problème qu'elle ne s'attendait pas à rencontrer. Elle eut un sourire gêné pour son locataire. Le pauvre était mal tombé, Yue avait un sérieux besoin d'apprendre la vie en société, elle qui restait le plus souvent recluse dans cette maison vide.
avatar
Yue Sôma
Maudite par le tigre - Eye of the tiger !
Maudite par le tigre - Eye of the tiger !

Féminin
Nombre de messages : 95
Âge [rp] : 18 ans
In love? [rp] : ... ... moi?
Étude|métier [rp] : Lycéenne sans conviction... et tutrice du rat. Pour son malheur.
Date d'inscription : 04/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rasphody in black and white. (PV Izumy)

Message  Invité le Jeu 12 Juin 2008, 6:56 am

Izumy lui offrit un sourire, elle désirait qu'il l'appelle par son prénom, c'est vrai que tout deux avait le même nom de famille, les Sôma était une si grande famille dans cette ville. Il acquiesça alors, bien heureux de se familiariser avec elle. Puis elle le surpris en lui disant qu'aucune femme de ménage ne venait, pourtant c'était si propre, peut-être était-elle une de ses maniaque du ménage qui passait la plus grande partie de leur journée a nettoyer.

"Eh bien, si vous le désirez, je me débrouille assez bien en cuisine, ma grand-mère était chef autrefois et elle m'a donné toute ses recettes, alors je peux faire le dîner a tout les jours sans aucun problème. En échange vous, vous pourriez vous occuper de laver les chaudrons et la vaisselle. Ce serait un terrain d'entente"

Il lui souri, venant s'asseoir a l'autre bout du canapé, ayant encore de la difficulté a ce dire qu'il était chez lui maintenant.

"Puis sinon, je suis bien d'accord avec le fait qu'on nettoie nos pièce a nous et que chacun notre tour, on nettoie les pièce commune."

Il lui souri bien heureux d'entendre tout cela, un point de mit au clair dans sa tête au moins.

"Ah oui, je voulais aussi savoir, si jamais je veux inviter quelqu'un ici, est-ce que je dois demander la permission, ou bien j'ai le droit de prendre moi-même la décision tant qu'on ne vous dérange pas dans vos préoccupations et qu'on reste dans les pièce qui m'est offerte d'être seul?"

Elle devait trouver qu'il posait bien des questions, mais il préférait mettre tout au clair.

"Je suis désoler de poser autant de question, mais a l'ancienne place ou je louais une chambre, c'était beaucoup plus petit et moins luxueux, je trouve ça déjà un luxe d'avoir ma propre salle de bain sans avoir peur de cette jeune fille qui rentrais sans cesse... Eh puis, il me prenait plus comme un fils qu'un étranger donc, il osait me punir comme un enfant."

Il lui fit un sourire amusé, riant bien de cela maintenant, disons que cette famille était un peu trop attachée a lui. Au point de lui en faire peur parfois...

"Alors, voilà j'aimerais seulement savoir ce qui est permit ici et ce qui ne l'est pas."

Il la regarda alors attentivement, attendant sa réponse, regardant un peu plus son visage, elle paraissait plutôt jeune sous ses traits sévère, mais elle semblait plus relaxe en ce moment, plus douce et plus calme qu'à son arrivé. Peut-être est-ce juste la pièce qui lui donnait plus de teint, car c'était bien celle qui était la plus chaleureuse dans toute la maisonnée.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rasphody in black and white. (PV Izumy)

Message  Yue Sôma le Jeu 12 Juin 2008, 2:21 pm

Izumy parut surpris d'apprendre qu'elle s'occupait du ménage. C'est vrai que c'était inhumainement propre... il y avait à cela une explication simple. Yue ne dérangeait jamais rien, ne salissait pas. Elle passait dans cette maison plus qu'elle n'y vivait. Le peu de ménage qu'elle avait à faire était essuyer la poussière et balayer le sol, ce qui représentait un travail infime, finalement. Pour la décoration, c'était la même chose: on lui avait donné une maison de magasine, déjà meublée et sommairement décorée, neutre et impersonnelle. La maudite n'avait jamais touché à rien, jamais rien personnalisé. Toutes les pièces semblaient sortir des rayonnages d"un grand magasin, images sur papier glacé soigneusement étudiées. Les seuls objets vraiment à elle, mis par elle et dont elle prenait grand soin étaient son piano, son violon, ses partitions et l'autel dans sa chambre à la mémoire de sa sœur. Tout le reste, elle n'y touchait pas. Même son ordinateur dernier cri avait encore le fond d'écran neutre de quand elle l'avait acheté. C'était presque comme si rien ne lui appartenait, tout était mort et vide. Certes, elle avait une bibliothèque et une vidéothèque fournie, et une collection de CD de musique classique très complète, mais elles étaient camouflées par des panneaux coulissant parce que soigneusement rangées dans des armoires glacées.

Et si l'ensemble sur un magasine ou dans une galerie marchande paraissait agréable et intime, c'était peut-être parce qu'on le voyait sous le soleil ou avec un éclairage soigneusement étudié. Ici, dans cette maison plongée dans l'ombre, c'était triste et même un peu effrayant.

Yue qui ne se rendait pas compte à quel point sa maison pouvait paraître étrange, acquiesça à la proposition du jeune homme. S'il pouvait s'occuper de la cuisine, il lui simplifierai la tâche, et gérer la vaisselle ne lui posait aucun problème. Pour le ménage aussi, il était d'accord. C'était un locataire bien accommodant.

Par contre, elle fronça les sourcils quand il parla d'inviter des gens. Etant donné sa condition de maudite, la chose pourrait très vite tourner mal.


- Et bien, ce n'est pas vraiment une question de permission, vous faîtes ce que vous voulez, mais j'aimerai toutefois être prévenue, si cela ne vous dérange pas. Ce qui est permit... et bien, je vous demanderais juste de ne pas abimer mes fleurs ou mes instruments de musique... Je vous préviendrai si quelque chose me dérange. Rassurez-vous, je ne me permettrais pas de vous punir... de toute façon le pire châtiment aurait été de vous faire goûter à ma cuisine.

Un vague sourire se dessina sur son visage trop parfait, elle avait fait de l'humour, même mauvais. Événement rare, dégainez le champagne...

- J'ai à mon tour une question, ajouta-t-elle doucement, je voudrais savoir si la musique vous gène.

En effet, elle jouait beaucoup. Tout le temps ou presque. Et quand elle ne jouait pas, elle faisait de la gym, dessinait ou s'occupait du jardin et des oiseaux.
avatar
Yue Sôma
Maudite par le tigre - Eye of the tiger !
Maudite par le tigre - Eye of the tiger !

Féminin
Nombre de messages : 95
Âge [rp] : 18 ans
In love? [rp] : ... ... moi?
Étude|métier [rp] : Lycéenne sans conviction... et tutrice du rat. Pour son malheur.
Date d'inscription : 04/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rasphody in black and white. (PV Izumy)

Message  Invité le Jeu 12 Juin 2008, 7:41 pm

Izumy fut plutôt heureux d'apprendre qu’elle ne serait pas vraiment dérangez s'il amener des gens, sans toute fois faire une fête, seulement parfois il aurait des devoirs a faire en équipe, ou bien ramener une fille pour le simple plaisir de la voir un peu plus. Ce qu'il comprenait c'était qu'il devait faire comme chez lui, seulement qu'il vivait comme un locataire et non comme un chambrer, plutôt amusant. Il acquiesça a sa demande de l'informer s'il inviterait des gens. Puis elle fit une blague, ce qui le surpris un peu, cette jeune femme pouvait sourire, eh bien elle était peut-être plus humaine qu'il ne l'aurait cru.

Sa question ne le surpris aucunement, il avait bien entendu de la musique avant d'arrivé. Il lui offrit un sourire doux et tendre, étant très jolie avec cette expression, la plupart des collégiennes craquait toute sous ce regard.

"Non, la musique ne me dérange pas, tant que vous ne jouez pas jusqu'aux petites heures du matin. Mon autre question ce serait de savoir si je peux vous tutoyer, parce qu'on est environ dans les même âges et qu'on va vivre ensemble, donc je crois que cette politesse on pourrait l'oublier et essayer de se familiarisé, non? »

Il la regarda, attendant une réponse, il vit alors un gros matou entrer par la fenêtre, ce qui le surprit plutôt. Izumy détestait tout ce qui était félin, puisque ceux-ci ne réagissaient pas toujours comme on le souhaitait. Il se rappelait encore de cette fois tout jeune, il avait approchez un chat qui semblait gentil et celui-ci lui avait sauté dessus en grognant. C’était sans doute pour cette raison qu’il les détestait tant.

« C’est ton chat? Amené le ailleurs s’il te plait, ou fait le sortir, je déteste les chats. »

Elle pouvait remarquer qu’il n’osait pas bouger face à ce gros matou tout prêt d’eux. Lorsqu’il la vit se lever et le remettre a l’extérieur, il se senti a nouveau calme.

« Tu as beaucoup de chat ici qui rentre comme ça? »

Il pouvait avoir un peu honte, maintenant elle savait une de ses plus grande peur, un jeune homme aussi grand et fort pouvait avoir peur de simple matou, non mais, qu’elle poule mouillé non?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rasphody in black and white. (PV Izumy)

Message  Yue Sôma le Jeu 12 Juin 2008, 9:57 pm

Il lui sourit, charmant, en lui assurant que la musique ne le dérangeait pas. Yue fut immédiatement soulagée: privée de sa musique elle ne s'en serait pas sortie. C'était sa drogue et son exutoire. Elle se saoulait au classique, se camait à Debussy. C'était mieux que l'héroïne ou l'extasy, c'était plus profond et plus total. Quand l'ivresse avait atteint son paroxysme, elle fermait les yeux et ne se fiait même plus à la partition, laissant juste danser ses main ou virevolter son archer en suivant son instinct. Et quiconque n'avait jamais connu ça ne pouvait pas comprendre ce que c'était que de vivre exclusivement par et pour la musique pendant quelques minutes, quelques instants... un petit fragment d'éternité. Et lorsque la dernière note s'éteignait dans un ultime trémolo, son cœur s'étreignait, de joie et de peine à la fois.

Immédiatement après, il lui demanda la permission de la tutoyer, ce qui impliquait qu'elle devait en faire de même. La chose la gêna un peu. Après tout, la tigresse n'avait jamais tutoyé quelqu'un d'autre que Sachiko et les Treize. Jamais.
L'intimité qu'elle partageait avec les autres maudits était la seule chose qui lui permettait de dire "tu". Eux aussi avaient une chose en eux, un animal maléfique logé en leur sein, et cette sensation unique et détestable, personne d'autre ne la connaissait.
Toutefois, elle hocha la tête, politesse oblige. Il l'avait plus ou moins mise au pied du mur.

Habituée à la chose, Yue ne réagit pas quand un chat sauta par la fenêtre pour venir se réfugier sur ses genoux. C'était un vieux chat blanc aux poils longs, affectueux et fragile. Il serait probablement mort si elle ne le nourrissait pas, la loi de la rue étant implacable pour les animaux errants. La maudite logea ses longs doigts fin dans la fourrure du cou de l'animal et entreprit de le gratter. Le félin ronronnait comme un véritable moteur. A croire qu'il se prenait pour une ferrari.

Par contre Izumy réagit violemment et après un geste de recul lui intima sèchement d'éloigner l'animal. Un peu surprise, la tigresse prit l'animal dans ses bras (son petit frère des villes, comme elle aimait à appeler les chats) et le porta à la cuisine. L'animal, en habitué des lieux, se servit dans la gamelle laissée à son attention et repartit par la fenêtre. Il reviendrai quand il aurait faim...

Lentement, la jeune femme revint au salon. Le jeune homme semblait s'être calmé et lui demanda si elle avait beaucoup de chats qui allaient et venaient ainsi.
Yue se sentit peinée de cette animosité envers les félins. Non pas qu'elle éprouva un attachement irrépressible envers les chats qui venaient chez elle, même si elle les aimait bien, mais aussi et surtout parce qu'elle était, elle aussi, une espèce de chat. Disons, taille XXL.
Son visage s'était fermé. Une telle phobie ne pouvait que la toucher.


- Oui, assez. Es-tu allergique? Ou as-tu simplement peur? Ils ne sont pas agressif. Je les nourrirai quand tu ne sera pas là... Pourquoi cette phobie?

Après tout, elle avait le droit de savoir pourquoi il haïssait les félins, espèce dont elle se considérait membre. Elle, une maudite Sôma, n'avait pas la folie de se croire encore humaine...
avatar
Yue Sôma
Maudite par le tigre - Eye of the tiger !
Maudite par le tigre - Eye of the tiger !

Féminin
Nombre de messages : 95
Âge [rp] : 18 ans
In love? [rp] : ... ... moi?
Étude|métier [rp] : Lycéenne sans conviction... et tutrice du rat. Pour son malheur.
Date d'inscription : 04/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rasphody in black and white. (PV Izumy)

Message  Invité le Sam 14 Juin 2008, 2:25 am

Izumy remarqua la déception dans les yeux de la jeune fille, cela devait être une grande amoureuse des félins Puis elle lui demanda s'il avait une allergie ou bien la raison pour laquelle il les détestait.

"À vrai dire, j'ai peur des chats, jeune j'en ai approcher un et disons qu'il ma traumatiser, il m'a sauté au visage en grognant. Sans doute qu'il avait plus peur que moi et qu'il avait été maltraiter par un enfant. Mais je me suis rendu conte, qu'un chat n'est qu'un animal sauvage et on ne sait jamais comment ils peuvent réagirent. J'essais de me tenir loin d'eux, comme ça, je me sent bien et eux aussi."

Il lui offrit un sourire.

"Je suis désolé si cela te peine, mais tant que ses chats ne vont pas dans les pièces ou je suis, moi ça me va. Donc, ne t'empêche pas de les nourrirent ou de les caresser, après tout je peux sans doute leurs faire bien plus mal qu’eux le peuvent."

Il n’avait pas l’intention de blesser l’une de ses bêtes, mais il était vrai qu’il était beaucoup plus gros que ses vieux matous. Il se leva alors du canapé et regarda la jeune femme.

" Tu sais c’est plutôt étrange que cette maison soit si grande alors que tu vivais seule, t’es parents ne vivent plus avec toi? "

Il la regarda du coin de l’œil, regardant les murs, ayant remarqué qu’aucun portrait de famille n’y figurait. En avait-elle ou était-elle l’une de ses orpheline ou la famille remplie de richesse était morte léguant tout a leurs unique enfant.

"Tes parents, ils sont ou?"

Sa phrase était très déplacée, mais il préférait savoir si un jour sa famille pouvait débarquer comme ça sans avertir, si elle n’avait encore une du moins.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rasphody in black and white. (PV Izumy)

Message  Yue Sôma le Sam 14 Juin 2008, 3:05 pm

Yue l'écouta se justifier: traumatisé par un chat? Etrange. Avait-il essayé d'en approcher un après, ou était-il resté sur cette peur sans la dominer?
Il devrait pourtant savoir que quand on tombe à cheval il faut remonter le plus vite possible: la situation était comparable.
Il faudrait qu'elle essaie de le faire dominer sa peur, sinon il allait avoir des soucis. Les chats d'ici étaient naturellement confiants et s'approcheraient de lui sans crainte pour quémander une caresse ou plus probablement une friandise.
S'il se mettait à les repousser violemment, là il risquait un coup de griffe.


- Qu'un animal sauvage, n'est-ce pas? Fit-elle d'une voix à peine audible. Evite tout de même de les frapper s'ils s'approchent. Ils te laisseront tranquille. La plupart sont vieux et affaiblis, Ajouta-t-elle, plus fort.

Elle se leva et entreprit de fermer les fenêtre mais stoppa son geste net lorsqu'il se mit à parler de ses parents.

Ses parents. Noirceur, cris, bouches hurlantes, coups, larmes. Ses parents. La vague soudaine de souvenirs refoulés la fit chanceler un peu, laissant remonter un malaise ancien et invincible. Le retour brutal de ses démons grimaçants, de son enfer personnel la fit blêmir.
Ses parents. Sa famille.

Sa sœur. Son visage se tourna automatiquement vers le miroir au dessus de la commode. Il y avait ici des miroirs dans toutes les pièces, et chaque fois que Yué voyait son visage, elle voyait aussi celui de Sachiko. Sachiko qui la regardait avec froideur partout, Sachiko qui la jugeait, avant qu'elle ne se rende compte qu'il ne s'agissait que d'elle-même qui se jettait se regard glacial et sévère, elle qui brûlait de haine, elle enfin à qui appartenait ces yeux dorés et ces cheveux de neige, elle qui avait cette apparence pas tout à fait humaine.

Etrange de croiser tout les jours un mort dans son miroir. La tigresse savait que ce n'était pas forcément sain de mettre des miroirs partout pour pouvoir L'apercevoir, de La regarder dans toutes les vitres, sur la surface des eaux, sur le bois laqué, partout. Pas sain non plus de voir ses parents aux côtés de son reflet qui revêtait des cheveux noirs et des yeux bleus. Pas sain non plus de...

La voix d'Izumy la fit sursauter et la ramena aux présent. Sa sœur dans le miroir disparut avec un ultime regard haineux et Yue se retourna très lentement vers le jeune homme.


- Père et Mère ne vivent pas ici.

Sa voix était étrange, pleine de rancœur et d'auto-dérision amère. Après tout, ce n'était pas de leur faute si elle était un monstre... Elle se domina dans un effort de volonté surhumain.

- Et toi? Tu vis seul aussi.
avatar
Yue Sôma
Maudite par le tigre - Eye of the tiger !
Maudite par le tigre - Eye of the tiger !

Féminin
Nombre de messages : 95
Âge [rp] : 18 ans
In love? [rp] : ... ... moi?
Étude|métier [rp] : Lycéenne sans conviction... et tutrice du rat. Pour son malheur.
Date d'inscription : 04/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rasphody in black and white. (PV Izumy)

Message  Invité le Dim 22 Juin 2008, 4:39 am

Elle lui disait d’éviter de battre un des chats, il n’était pas aussi fou pour le faire. À vrai dire il adorait les animaux, mais il ne leurs faisait aucunement confiance, même une souris sans défense, elle pouvait le mordre profondément ou pire lui faire ses besoins dessus!

" T’inquiète je ne les déteste pas au point de leurs faire du mal, je ne suis pas suicidaire. "

Il en rit, puis alors qu’il partait elle avait répondu à sa dernière question, ses parents ne vivait pas ici dieu merci! Mais elle paraissait mélancolique, sans doute quelqu’un d’autre avec des problèmes familiaux, certes il ne pouvait imaginer qu’elle était maudite par l’esprit d’un tigre, il aurait sans doute déserté s’il l’aurait su.

"Ah bon… "

Puis elle lui demanda cette question, certes il vivait seul, il pouvait bien lui dire, il s’en contre fichait après tout.

" Mes grands-parents m’on élevé comme leurs propre enfant, mais il ont eu un accident et ils sont mort maintenant. Ma mère elle, j’ai toujours vécus avec elle avant, mais elle ne s’est jamais occupé de moi, jeune j’en était très peiné surtout que je ne comprenais pas cette rancœur, ce dédains qu’elle avait vis-à-vis moi, mais a leurs morts elle m’a tout apprise. Je ne lui en veux pas, je suis parti pour la faire moins souffrir, adolescente elle s’est fait agresser par un cousin éloigner et je suis le fruit de cette agression, de ce viol. De plous, je ressemble comme deux gouttes d’eau a ce père inconnu selon ses dires, donc comment pourrait-elle aimer une personne comme moi non désirer, ses mes grands-parents qui l’ont obliger a me garder. Donc je vis grâce a l’héritage qu’on ma laisser et au travail que j’ai, et je n’ai plus aucune famille. Alors tu n’auras pas une visite surprise ne t’inquiète pas. "

Il lui souri gentiment, prêt a retourner dans sa chambre a présent.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rasphody in black and white. (PV Izumy)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum