Chambre d'Evariste - Everybody's changing / PV Neo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chambre d'Evariste - Everybody's changing / PV Neo

Message  Invité le Mer 28 Mai 2008, 2:37 am

Evariste regardait en silence le désordre qui s’était installé dans sa chambre, installé à genoux sur son lit, une petite moue désappointée aux lèvres. Il se savait capable de beaucoup de choses, mais de mettre autant de bordel dans une pièce innocente en si peu de temps, ça, il avait encore jamais fait.
Le sol, c’était une très bonne imitation d’un champ de bataille entre des fringues et des objets divers. Coalition de boxers contre les tomes des Misérables dans le coin gauche vers là-bas, juste sous ses yeux, un escadron de slims tenaient tête à … tiens, son iPod ! Il l’avait pas perdu finalement ! Il se pencha pour ramasser l’objet, et le mit distraitement sur son oreiller sans se rendre compte que dix minutes plus tard, il ne se souviendrait plus de son emplacement. Il retomba ensuite sur son lit, les talons sous les fesses, à observer la bataille féroce – mais néanmoins immobile – qui avait lieu dans sa chambre, entre ses fringues et ses autres affaires.
D’un geste distrait, il sortit une cigarette de son paquet, et l’alluma avec son briquet zébré qui l’avait suivi à travers les océans, dans un mouvement très habitué. Il tira lentement une latte sur sa cigarette, et sentit son rythme cardiaque accélérer un peu alors qu’il se demandait comment étaient les autres maudits qui vivaient ici.
Ce dont il était à peu près sûr, c’est qu’ils savaient pourquoi il avait été envoyé aussi rapidement au Japon, ses parents n’avaient pas vraiment fait dans la dentelle, et avaient raconté toute l’histoire à qui voulait l’entendre. Il se doutait bien qu’au moins deux ou trois seraient au courant. Et il avait de gros doutes sur l’aspect socialisateur du truc.

Une tâche sur le slim qu’il portait attira son attention soudainement, et il tenta de faire dégager l’insolente intruse en la grattant du bout de l’index, très concentré sur son œuvre. Il avait strictement horreur des tâches, et se demandait comment elle avait bien pu arriver là. Il coinça sa cigarette entre ses lèvres pour avoir les deux mains libres, et fronça des sourcils en tendant le jeans sur sa peau.
Il était trop mince, et il le savait, malheureusement son estomac devait être dans une de ses mauvaises périodes, parce qu’il ne pouvait rien avaler en ce moment. Enfin, si, il pouvait toujours essayer, mais le chemin retour était rapidement emprunté, pour ainsi dire, alors il s’en tenait au thé très noir.
Les perfusions lui laissaient de gros hématomes sur les avant-bras, et c’était pour ça qu’il arborait des t-shirts à manches longues pas forcément de rigueur en cette période estivale et ensoleillée. M’enfin, c’était ça ou les pansements, et Evariste trouvait que les manches longues, c’était moins repère. Même si deux ou trois personnes très intelligentes – cela va sans dire – pensaient qu’il s’auto-mutilait. Comme cette espèce de conne qui était psychologue scolaire dans son ancien lycée, et qui semblait s’être assigné comme mission de le rendre plus heureux. Très franchement, il aurait été plus heureux si elle lui avait lâché les basques.
Parlant de lycée, c’était dans trois jours qu’il faisait sa rentrée, et ça aussi ça le stressait légèrement. Il laissa la tâche où elle était – de toute façon, elle avait pas l’air d’avoir envie de partir – et fit tomber les cendres de sa cigarette dans sa tasse de thé presque vide d’un air songeur. Il faudrait qu’il pense à se racheter des paquets de cigarettes très vite, il n’allait pas survivre à tout ce stress sans en avoir au moins trois ou quatre d’avance…
Comme il tournait le dos à la porte, il ne s’était pas rendu compte qu’elle était ouverte, et donc ne sut pas que son soupir était audible dans le couloir :

« Aah mais dans quelle galère ils m’ont fourré… »

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Chambre d'Evariste - Everybody's changing / PV Neo

Message  Neoja Ansel le Mer 11 Juin 2008, 7:58 am

Dans l'une des chambres du second étage, un jeune homme se réveilla, une mine fatiguée, un regard vide, des cheveux blonds, ce jeune maudit était celui du scorpion, Neoja Ansel. Posant son regard sur la porte de sa chambre, il se redressa légèrement, croisant ses jambes tout en posant ses mains sur le rebord de son matelas. Grognant, le maudit se redressa en lâchant des feulements de douleur. Faisant quelques pas, il trébucha pour finir adossé à son armoire. Le jeune homme transpirait, son visage exprimant une douleur intense, tandis que ses jambes semblaient comme tétanisés. S'effondrant au sol, le maudit lâchait des halètements, tout en serrant ses dents. cette douleur était le fruit de sa malédiction.

Le jeune homme ressentait de violente douleur dans la zone de son sexe, et bien entendu, pour un homme, même un faible coup de pied pouvait faire extrêmement mal, je vous laisse imaginé quand l'on ressent des crampes intenses et des spasmes de douleurs... Mais le jeune blond, bien que serrant les dents, ne versait aucune larmes, à quoi bon, se disait-il, versé des larmes pour cela ? La main droite du jeune homme parti se fourrée dans la poche de sa veste, accroché sur un cintre, lui-même déposé sur l'armoire. En sortant un tube remplit de comprimés, Neoja se redressa tant bien que mal, et, après avoir ouvert le tube, engloutit pas moins de 7 comprimés.

Autant de comprimés étaient dangereux pour l'organisme humain, mais, la nuit, les composants des comprimés semblaient comme n'avoir jamais été présent dans son corps, ainsi, son corps était pur à chaque réveil, mais de ce fait, dès que le jeune homme sortait de son sommeil quand la lune n'était plus au rendez-vous, il était presque tout le temps prit de ces douleurs. Soupirant, Neoja finit par sortir de sa chambre, son visage affichant un air sombre et mal éveillé. Direction les douches...

Ressortant après quelques minutes, tout beau, tout propre, le maudit affichait toujours un air peu aimable, après tout, il n'allait pas sourire comme un débile, tout seul. Il put entendre alors une voix se plaindre de la galère dans laquelle on l'avait fourré. Curieux, Neoja se dirigea vers l'emplacement de la dite voix. C'était la chambre du nouvel arrivant: Evariste Ansel, le cancer. En se remémorant le prénom du maudit, Neoja se demanda comment on pouvait porté un prénom si étrange, tout en se disant que lui aussi avait un prénom bien étrange. Son prénom par ailleurs, était bien l'une des seules choses qu'il avait reçut de sa mère.

Tout en poussant la porte entre-ouverte, Neoja se remémora de ce qu'il savait sur le cancer. C'était donc, un garçon très influençable, facile à manipuler, et n'étant pas des plus clean niveau cigarettes et autre. De plus, d'après ce que Neoja savait, Evariste était un homo sexuel... Bref, un type bien imparfait aux yeux de Neoja, aucune chance d'apprécier un type pareille quand l'on voue un culte à la perfection... La porte s'ouvrit doucement, et Neoja s'accouda au rebord gauche de l'entre, posant un regard perçant sur le nouvel arrivant.


" Si je puis me permettre, je crains que c'est plutôt vous, qui vous êtes mit dans cette "galère"... "Soupir et avance vers Evariste, tout en croisant les bras et défigurant le maudit." Bienvenu en enfer, messire Evariste Ansel... "

[ Désolé pour l'attente >> ]

_________________

Si tu perds confiance en toi
Je te donnerai la force de t'en sortir
Dis moi que tu n'abandonneras pas
Car j'attendrais ici si tu tombes
avatar
Neoja Ansel
Maudit du scorpion - Scarlet Needle !!!
Maudit du scorpion - Scarlet Needle !!!

Masculin
Nombre de messages : 648
Âge [rp] : 18 ans
In love? [rp] : ... ?
Étude|métier [rp] : Peintre/Musicien.
Date d'inscription : 09/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chambre d'Evariste - Everybody's changing / PV Neo

Message  Invité le Jeu 21 Aoû 2008, 4:00 pm

Il n’avait pas entendu de bruit dans son dos qui aurait pu le renseigner sur la présence d’un de ses cousins, donc quand il entendit Neoja parler, il fit un grand bond désordonné. Détendant les cuisses, le maudit du cancer se projeta de l’autre côté de son pieu, et se retourna pour observer l’intrus, un peu surpris par son arrivée si soudaine – et surtout silencieuse. Et en plus, il connaissait son nom alors que lui n’avait strictement aucune idée de son identité ( indice : c’est un de mes cousins mis à part ). La voix d’Evariste s’éleva dans la pièce, alors que son regard clair se faisait méfiant :

« Euh … Bonjour. »


Certes, c’était pas la réplique du siècle, mais ça soulignait au moins le fait qu’il avait été surpris par l’arrivée de ce grand blond, et qu’il était en train de s’en remettre. Les yeux d’Evariste se baissèrent sur ses affaires désordonnées, et il se mordilla les lèvres, reprenant ensuite en adoptant sans y penser le vouvoiement imposé par Neoja :

« Vous êtes ? … J’ai du mal à situer qui est qui, ici. »

Ce qui était plutôt rassurant dans la mesure où on ne lui avait présenté personne. Il attendait donc sa réponse avec une expression très neutre, rassemblant sans réellement y penser deux ou trois objets qui lui tombaient sous la main. Il fallait vraiment qu’il s’occupe de décorer cette chambre pour au moins se sentir plus ou moins chez lui quelque part sur cette île de malheur. Il fit tomber les cendres de sa cigarette dans une canette de coca vide qui traînait sur sa table de chevet, et après une dernière taffe, y laissa également le mégot.
Il avait un peu repris de l’assurance face à Neoja, et sans fanfaronner, il faisait face sans plus se laisser intimider – et en échafaudant de multiples thèses sur le blond qui lui faisait face. A tous les coups, il faisait exprès de surprendre les gens dans des moments où ils s’y attendaient le moins, tout ça pour prendre le dessus sur eux et être ensuite le roi du château ! Quel type immonde ! Evariste projetait donc tranquillement d’organiser une manifestation contre l’affreux Neoja seulement quelques heures après son arrivée – si c’est pas malheureux d’être un hyperactif, franchement – et il se disait qu’il y aurait du monde à recruter parmi le reste de la cousinerie, il fallait absolument qu’il les rencontre pour leur faire part de ses projets ( diaboliques et démoniaques bien évidemment ).
Il croisa les bras sur sa poitrine, relevant le menton dans une espèce de geste de défi :

« Et puis qu’entendez-vous par " enfer ", au juste ? Je n’ai pas eu franchement cette impression en arrivant. »


Même s’il aurait préféré rester là où il était avant. Il tendit la main pour attraper son paquet de cigarettes, et se mit à fouiller mollement ses poches pour trouver son briquet, les yeux fixés sur ceux de Neoja, attendant manifestement sa réponse.
Et une construite, s’il vous plaît.

C'est moi qui m'excuse ce coup-ci >>

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Chambre d'Evariste - Everybody's changing / PV Neo

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum