Séance d'achat avec une lycéenne tarée. [ PV ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Séance d'achat avec une lycéenne tarée. [ PV ]

Message  Neoja Ansel le Mar 18 Déc 2007, 7:17 pm

Aujourd'hui, il faisait chaud, le soleil brillait de milles feux, le ciel était bleu ciel et dégagé, aucun nuages en vue, enfin ça, c'est ce qu'aurait bien voulu voir Neoja, mais il n'en était rien. Non, en fait, il faisait un temps de chien, un ciel gris à en pleurer de dégoût, des nuages sombre et à l'air peu amical, de plus, l'on pouvait entendre des éclairs au loin, c'était sûr, il allait pleuvoir des cordes, et bien entendu, la météo avait annoncée un temps doux et calme, c'est cela oui, la météo il y a rien de moins sûre. Mais revenons-en à ce qui fait que le maudit du scorpion se retrouve dehors actuellement... Ce matin, 07h30 du matin, il fait toujours nuit, mais une tête aux cheveux blond, sort d'une longue couverture bordeaux.

C'était le jeune Neoja, qui se réveillait document après une nuit agitée dans la partie "secrète" de sa chambre, comme tout les soirs, il était devenu un hybride humains et scorpion à la fois, une apparence qu'il détestait tellement que sans la partie caché de sa chambre, il n'y avait aucun miroir, il n'y avait en fait rien pour refléter le monstre qu'il devenait chaque soir. Le simple fait de regarder ses mains d'artiste transformée en pinces l'horrifier, et de tout les maudits, c'était lui qui était tombé sur la pire des apparences une fois transformé, il en arrivait même à envier les autres maudits Ansel, en particulier la jeune et jolie Annaëlle, qui se transformait chaque nuit en un beau dauphin.

Une fois hors de son lit, le jeune Neoja se dirigea, comme chaque matin, vers la salle de bains du manoir, et fini donc par se laver. Maintenant propre, il prit un ensemble étrange, un t-shirt rouge, un boxer bordeaux, un jean noir avec une chaîne aux cotés droit, il enfila ensuite des mitaines laissant ses doigts à découvert, des chaussettes noires, puis des chaussures de la même couleur, avant d'enfiler un manteau en cuir, avec au dos un scorpion brodé, et dernière touche fantaisiste, il mit un béret typiquement français sur son crâne, et une cravate noire à bandes rouges. Cet ensemble lui donner à la fois un air voyous et rebelle, amis également élégant et raffiné, il mettait souvent ce genre d'ensemble quand il se sentait inspiré, que ce soit pour une musique à composé ou une toile à peindre.

Sortant ainsi vêtu, après avoir manger un croissant et bu un thé au caramel, il sortit alors son téléphone portable, et composa le numéro de la jolie, mais également fofolle, Chiyo Minatsuki. Une fois le numéro composé, il attendit qu'elle décroche, et c'est ce qu'elle fit, malgré l'heure actuel, 08h30. Une fois en ligne avec la demoiselle, il lui demanda si elle pouvait venir aux centre d'achat, lui expliquant qu'il avait envie de dépenser de l'argent, et aussi de la voir afin de l'enquiquiner un peu. Il raccrocha son portable sans laisser à la demoiselle le temps de répondre, car après tout, elle n'avait pas le droit de refuser de le voir, pourquoi ça? Et bien pour la simple raison que si elle ne venait pas, il ferait en sorte qu'elle se fasse renvoyée de son lycée pendant une bonne semaine...

Une fois devant le centre d'achat, vers 10h25, le jeune maudit constata avec regret que le temps n'était vraiment pas agréable, mais bon, encore heureux, il n'avait pas dit à Chiyo de venir dans un lieu non couvert. Pénétrant ans le centre d'achat, le jeune homme s'assit sur un banc se trouvant à gauche, en face de la grande entrée principale, et se mit à regarder les gens entrer, en attendant que la jeune femme entre à son tour dans le magasin, quand soudain, quelque chose lui masque la vue, il pouvait parier que c'était Chiyo et qu'elle allait lui dire "Qui c'est?", mais bon, il fit en sorte de faire comme s'il était surpris...


[ Désolé pour l'attente du new topic ^^' ]

_________________

Si tu perds confiance en toi
Je te donnerai la force de t'en sortir
Dis moi que tu n'abandonneras pas
Car j'attendrais ici si tu tombes
avatar
Neoja Ansel
Maudit du scorpion - Scarlet Needle !!!
Maudit du scorpion - Scarlet Needle !!!

Masculin
Nombre de messages : 648
Âge [rp] : 18 ans
In love? [rp] : ... ?
Étude|métier [rp] : Peintre/Musicien.
Date d'inscription : 09/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séance d'achat avec une lycéenne tarée. [ PV ]

Message  Invité le Dim 23 Déc 2007, 10:54 pm

Non mais oh. Qui est ce qui se permettait de réveiller Chiyo à une heure pareille ?! Et dire que c'était la première fois qu'elle laissait son téléphone allumé pendant la nuit... Elle avait longtemps hésité avant de se décider à décrocher enfin, en sortant avec grand regret une main de sous sa chaleureuse couette. Et en plus de trouver ça totalement louche et pas du tout convenable de l'appeler à 8h30 du matin, le fait que ce soit Neoja Ansel au bout du fil l'était doublement. Non mais qu'est ce qui lui prenait à ce petit blondinet esclavagiste ? è__é Heureusement pour lui tout de même qu'il ne savait pas que Chiyo avait fait la fête toute la veille; et ce, pour la simple raison qu'il ne faisait pas partie du cercle de gens qu'elle fréquentait beaucoup. Ou plutôt si, depuis qu'il s'amusait à débarquer un petit peu nulle part sans prévenir depuis quelque temps. Enfin, la relation que les deux jeunes gens entretenaient était tellement bizarre et ambiguë que Chiyo préférait la classer dans le dossier "inclassable". Inutile de se casser la tête plus longtemps. Bref, quoiqu'il en soit en tout cas, ce n'était pas sans surprise que la jeune gymnaste accueillit l'invitation du maudit du scorpion à venir la rejoindre, sur le champ, au centre d'achat Kinsen. Elle n'eut d'ailleurs même pas le temps de riposter quoique ce soit qu'il lui raccrochait déjà au nez... Il fallait quand même admettre que Neoja ne cessait d'être un drôle de personnage. Ses sarcasmes étaient tels qu'ils avaient même réussi à faire sortir Chiyo de son lit. Si ça se trouvait, peut-être avait-il quelque chose d'important à lui dire. Ou une course d'une importance extrême à lui faire faire. Allez savoir ce qui se tramait encore dans sa petite tête blonde. De toute façon, la jeune fille n'arrivait pas à concevoir le fait qu'il veuille la voir... même s'il lui avait dit que c'était pour l' "enquiquiner".

*Cette fois, je ne me laisserais pas faire... ni avoir aussi facilement...*

Enfin, c'est bien de prendre de bonnes résolutions. En pensant ça, Chiyo se rappelait sa dernière "entrevue" avec Neoja, une rencontre qui s'était terminée de façon un peu inattendue, il fallait bien le reconnaître. Plus elle pensait au jeune homme depuis ce jour là, plus elle trouvait qu'elle s'était comportée comme une vraie niaise. Quelle idée de s'être laissé charmer par une once microscopique de gentillesse ? >.> Bref, c'était stupide comme tout, et la jeune fille avait solennellement décidé de reprendre son ancien comportement avec le maudit. Rien n'avait changé entre eux. Elle était la petite casse-pieds toujours excitée, il était le ô combien ténébreux monsieur Ansel qui ne cessait de la martyriser. Un point c'est tout. Pourtant, si tout était ainsi, ça ne l'empêchait pas moins de trouver, en ce moment même, Neoja le tyran tout beau avec son béret et sa cravate... Peut-être était-ce justement parce qu'elle s'était tout d'un coup senti stupide de ne pas avoir pensé à mettre quelque chose de plus présentable que sa petite jupe à carreaux et ses grosses bottes, qu'elle avait eu besoin de passer derrière pour masquer le regard de Neoja de ses mains... Bref, shame on you Chiyo.

"Alors, je t'ai fait attendre longtemps ? Je t'ai pas trop manquée ? ..."

La jeune fille déserra ensuite son étreinte pour se mettre ensuite en face de Neoja. Elle ne savait absolument pas quoi lui dire, ne comprenait pas pourquoi il l'avait convié à une telle sortie de si bon matin, refusait d'admettre qu'elle avait honte de son accoutrement (qui était pourtant pas si mal que ça), et pourtant, elle ne put nier que ça lui faisait tout de même plaisir de le voir. Aussi, il s'en fallut de peu pour qu'un petit sourire se dessine sur ses lèvres légèrement rosées. Malgré tout, ce n'était visiblement pas une raison suffisante pour l'empêcher de charrier le jeune homme. S'il ne cessait de l'ennuyer quand ça lui chantait, elle avait bien le droit d'en faire autant, non ?

"Avant tout... je tiens à te dire - jeune homme - que c'était pas très convenable de me réveiller de si bon matin ... Tu t'es jamais dit que ça m'arrivait parfois de faire la fête jusqu'à une heure très matinale ? Ou bien, imagine un peu que j'ais envie de faire la grasse mat' après une looooooongue semaine particulièrement fatigante .__. Mais non ! quelle question débile voyons... Bien sûr que non ! Depuis quand tu te soucies de ce que peut faire le commun des mortels ?! Hein ?!!! "

La première étonnée était certainement Chiyo elle-même. Elle n'avait pas imaginé qu'elle irait jusque-là, son but premier n'était que de le "charrier" après tout. Mais elle n'avait pu s'empêcher de s'emporter. Pourtant, elle n'avait pas spécialement haussé le ton, aussi, personne de s'était retourné à leur passage. Les joues de la jeune fille, qui étaient déjà légèrement rouges à cause du froid s'étaient un peu plus empourprées. Elle continait désormais à fixer Neoja d'un air réprobateur. Oui, Chiyo était vraiment énervée è__é. Pourtant, le fait de ne pas le voir réagir en sortant toutes sortes de railleries à son égard (ou pour le moins, pas encore) l'avait quelque peu calmé... Doucement alors, elle vint s'asseoir à côté du jeune homme pour lui parler. De façon plus respectueuse aussi, faut bien préciser.

"N'empêche, ça me fait quand même plaisir de te voir. Ca change un peu du lycée, personne ne nous épie ici...
Bref.
On fait quoi maintenant ? =3"

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Séance d'achat avec une lycéenne tarée. [ PV ]

Message  Neoja Ansel le Dim 30 Déc 2007, 5:44 am

[ Désolé du retard >> ]

Tandis que Neoja se retrouvait le visage masqué apr des mains de jeune femme, à tout les coups la gentille, mais fofolle Chiyo, il repensa à la dernière fois qu'ils s'étaient vu, en effet, le baiser sincère échanger avec la jeune femme l'agaçait quelque peu, car il n'aimait pas trop le fait qu'il puisse être attiré par une telle tarée, d'ailleurs, il se demandait bien qui pouvait la supportait non-stop, mis à part lui, et encore, il se retient parfois de ne pas la frapper pour la calmer, il ne voyait personne. Peut-être les parents de la jeune femme? Non, aucun parent ne pouvait supporter une telle agitée du bocal, m'enfin, en même temps ce n'était pas le genre de fille chiante se prenant pour une star, c'était déjà ça de gagner... À vrai dire, Neoja n'avait même pas réfléchis à comment il devait se comporter dorénavant, il n'était pas ,habituer à montrer sa gentillesse, donc déjà, être agréable et ne pas lancer de sarcasme, il aura bien du mal pour être ainsi. Sans parler du fait qu'il ne savait pas comment Chiyo allait agir, peut-être qu'elle était gênée de l'avoir embrasser en craquant pour celui qu'il est vraiment? Bah, de toute façon, il verrait bien ce que ça allait donner, au pire, il finirait par tomber un peu plus sous le charme de Chiyo. De toute façon, vu qu'elle était la seule fille, qui plus est mignonne, connaissant le secret des Ansel, c'était la seule femme que Neoja pourrait un tant soit peu vraiment aimer, car bon, certes, il y a de jolies demoiselles dans les maudits, mais bon, être en couple avec l'une de ses cousines éloignées ou pas, cela ne lui disait rien.

De toute façon, mis à part les embrasser pour les faire enrager et s'amuser à jouer avec leurs nerfs, Neoja ne pourrait certainement jamais passer ne serait-ce qu'au stade du baiser avec langue avec l'une des maudites, bon par contre, s'amuser à frôler des zones dîtes sensible, il pourrait bien le faire rien que pour gêner vraiment une d'entre elles, mais il n'irait certainement pas plus loin, et même si le mariage entre cousins et cousines était autorisé, franchement, pour lui, ça restait une forme d'inceste, et ajouté à cela le risque de consanguinité... Se retrouver avec un enfant ayant des problèmes, non franchement, pour lui, se retrouver avec l'une de ses cousines comme femme, et supporter le regard des autres, vous considérant comme un être pas saint d'esprit, il trouvait cela bien trop craignos... La jeune femme demanda à Neoja si elle s'était fait trop attendre et si elle ne lui avait pas trop manquée, à cela, le maudit enchaîna un oui de la tête pour l'attente, et un non juste après pour répondre à la seconde question, franchement, comme si Neoja dirait un jour à quelqu'un qu'il lui a manqué? Même avec ses parents adoptif, il ne dit jamais quelque chose de ce genre là à ses retours... Desserrant son étreinte, la belle demoiselle se retrouva ensuite en face du jeune homme, qui était quelque peu étonné de la tenue de son interlocutrice, une petite jupe à carreaux et des grosses bottes, c'était pas vraiment la meilleur tenue quand une pluie se prépare, m'enfin, en même temps, Neoja n'était également pas trop bien habillé pour faire face à la pluie...

Et puis, la tenue de la demoiselle n'avait rien de trop choquant, comparé aux lolitas gothic et autre fan de cosplay. Regardant la jeune femme, Neoja ne fit rien, se contentant de poser son regard bleu sur Chiyo et d'observer ses expressions, son attitude, ses gestes, tout ce qui permet de décrypter l'état d'esprit de quelqu'un pour faire simple. Tandis que Neoja observait Chiyo, cette dernière reprit la parole, elle dit alors que ce n'était pas convenable de la rappeler de si bon matin, ajoutant qu'elle faisait parfois la fête jusqu'à pas d'heures et qu'elle a ensuite besoin de faire la grasse matinée. Franchement, Neoja s'en fichait un peu, de toute façon, il n'avait jamais assisté à la moindre fête une fois la lune levée, après tout, mis à part une soirée science-fiction ou costume, Neoja n'avait pas vraiment de lieux où se rendre une fois transformé en une espèce de scorpion humanoïde... Et en plus de cela, s'il allait dans l'une des deux propositions de soirées s'offrant à lui, il se retrouverait avec des fans en plus, admirant son "costume"...

Chiyo conclu ses dires par le fait que, de toute façon, le jeune maudit ne se souciait pas du commun des mortels, à la dernière remarque de la jeune demoiselle, Neoja se contenta de redressé son sourcils gauche, qui se retrouva rapidement à son état initial. Le maudit ne semblait pas trop affecté par ce que venait de dire Chiyo, non, plutôt, il semblait se foutre complètement de ces remarques. Ne disant rien, le jeune homme se contenta d'attendre que la demoiselle se calme, de toute façon, à quoi bon s'énerver à son tour? Ça ne ferait qu'empirer la situation. La belle jeune femme fini par se diriger doucement vers Neoja, venant s'asseoir à côté du jeune homme, elle ajouta qu'elle était tout de même heureuse de le voir, et que cela la changeait du lycée, car ici, personne ne les épiait du regard. Cette remarque amusa quelque peu Neoja, qui se dit qu'on pourrait croire à un espèce de remix de Roméo et Juliette. Chiyo demanda par la suite ce qu'ils allaient faire maintenant, à cette question, le jeune homme haussa ses épaules, l'air de dire "j'en sais rien, on va improviser". Se redressant, Neoja se mit face à Chiyo avant de se pencher vers elle, posant ses mains sur les épaules de la jeune demoiselle, il rapprocha son visage doucement, et finalement, il donna un léger coup de boule à la demoiselle, sans violence, avant de se redresser et de la tirer contre lui. Tapotant le crâne de Chiyo, Neoja recula de quelques pas, la regardant de haut en bas, avant de se rapprocher. Il retira alors son béret et le posa sur le crâne de la jeune femme, lui ajustant par la suite. Il prit ensuite la parole.


" Tout d'abord, bonjour, mademoiselle Minatsuki. Vous ne connaissez vraiment rien à la politesse, venir m'adresser la parole sans même un petit bonjour, vous devriez avoir honte de vous... Bah, de toute façon, ça ne fait rien, c'est pas étonnant que tu ne dises pas bonjour, vu que tu es une tarée en puissance. Bien, tout d'abord, il faudrait peut-être qu'on aille acheter ce qui te fait envie depuis un moment, il y a bien plusieurs bricoles dont tu aurais envie mais que tu ne peux pas t'offrir, non? Et bien je vais te les acheter, j'ai de l'argent en trop de toute façon."

Une fois ses dires terminé, le jeune Neoja se mit à marcher droit devant, laissant la jeune femme sur place, comme s'il lui ordonnait de le suivre sans discuter. Une fois à plusieurs mètres de la demoiselle, il se stoppa et se retourna, lui faisant signe de la tête de venir.

[ Et un pavé, un! ]

_________________

Si tu perds confiance en toi
Je te donnerai la force de t'en sortir
Dis moi que tu n'abandonneras pas
Car j'attendrais ici si tu tombes
avatar
Neoja Ansel
Maudit du scorpion - Scarlet Needle !!!
Maudit du scorpion - Scarlet Needle !!!

Masculin
Nombre de messages : 648
Âge [rp] : 18 ans
In love? [rp] : ... ?
Étude|métier [rp] : Peintre/Musicien.
Date d'inscription : 09/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séance d'achat avec une lycéenne tarée. [ PV ]

Message  Invité le Ven 30 Mai 2008, 2:30 am

Non mais ça va hein ?! C'est qu'on se prenait pour le nombril de Jupiter dis donc. Mais Chiyo - bien évidemment - n'était pas du genre à se laisser faire par un... un... un petit-blondinet-habillé-en-parisien-blond. Et pourtant, bien qu'elle n'était pas "du genre", elle s'était levé de son banc pour le rejoindre, non sans esquisser une petite moue qui se voulait ennuyée. Genre. Parce qu'en réalité la jeune fille était plus que réjouie de devoir passer cette matinée shopping avec Neoja. Et ce pour plusieurs raisons : de un, elle adOrait faire les magasins, son sport préféré après la gymnastique (c'est une vraie fille quoi ^^) et de deux, elle trouvait quand même ça très bizarre qu'un garçon, et qui plus est Neoja Ansel (le plus taciturne et chiant garçon qu'elle connaissait, faut bien dire les choses comme elles sont) l'invite à pratiquer sa deuxième activité préférée. Bref, tout ceci s'annonçait tellement intéressant qu'elle n'hésita pas une seule seconde à de sortir de son lit d'un bond.

Au bout de quelques pas donc, Chiyo rejoignit le jeune homme qui faisait mine de l'attendre d'un air légèrement impatient. Bien sûr : Neoja ne serait pas Neoja si son sens de l'autorité ne pointait pas le bout de son nez. Et ça n'arrangerait pas tellement la jeune fille, qui préférait de loin passer du temps avec un garçon comme le maudit du scorpion (c'est à dire désagréable et grincheux) plutôt qu'avec la majorité des jeunes hommes de son lycée (qu'elle appelait tous "gneu-gneu", allez savoir ce que ça voulait dire). Etrange peut-être mais c'était en réalité une simple question de divertissement. Un fois arrivée à sa hauteur, Chiyo s'arrêta net en face de lui avant de lui esquisser un petit sourire en coin plein de malice, un peu comme ceux qu'elle faisait tout le temps quoi. C'est à ce moment là qu'elle se mit sur la pointe des pieds - minuscule qu'elle était comparée au maudit - pour lui déposer un léger baiser sur la joue. Toujours dans cet esprit jovial qui ne cachait pas son envie de "jouer", elle le remercia (si si) de la charmante proposition qu'il lui faisait de lui offrir tout ce dont elle avait envie et lui demanda de la suivre vers un certain magasin...

Les intentions de Chiyo n'étaient pourtant pas d'acheter quoi que ce soit. Elle n'avait absolument pas envie de redevoir quelque chose à Neoja, et par conséquent, elle l'emmenait bel et bien dans un magasin de prêt-à-porter mais pas pour qu'il lui fasse des cadeaux mais tout simplement pour s'amuser un peu. Et Chiyo avait une façon particulièrement frénétique de s'éclater. Une vraie pile électrique, qu'est ce que vous voulez... A peine avait-ils franchi la porte du magasin, que la jeune fille pris tout de suite un air beaucoup plus assuré. Elle y retrouvait ses repères. Et pourtant l'endroit était loin d'être petit ou quoi que ce soit de confiné, il était tout juste gigantesque, avec des couloirs colorés à perte de vue. Le rêve pour une excitée de la vie de la sorte. C'est au détour d'un de ces fameux couloirs que Chiyo trouva son bonheur. Elle fit volte-face alors pour voir si Neoja n'était pas un peu déboussolé et ... rien. Aucune trace du jeune homme. Et ce n'est qu'à ce moment là que la jeune fille se dit qu'elle aurait peut-être du attendre un peu avant de s'élancer comme une tarée vers des bouts de tissus. =X Solution : faire demi-tour et voir à l'entrée s'il y était toujours. Et c'était bien le cas, Chiyo aperçut le jeune homme adossé contre un mur et contemplant nonchalamment les passants. Comme si de rien n'était... chose qui ne manqua pas de la rendre furieuse : et dire qu'elle s'était presque inquiété pour lui !


"Monsieur Neoja Ansel ! Que je n'ai plus à te chercher encore une fois !"

Et Chiyo le prit par la main pour le trainer véritablement jusqu'au rayon qu'elle avait repéré. Là, il prit une bonne douzaine de vêtements un peu hasard (vêtements qu'elle empila au passage sur les bras de Neoja - sans avoir pris la peine de lui demander son avis - cela va de soi!). Elle se dirigea ensuite vers la cabine d'essayage la plus proche, tout en laissant le jeune homme se débrouiller avec sa pile de fringues. Le voir dans une telle situation l'amusait énormément (d'où le léger sourire qui ne la quittait plus) non pas par sadisme, mais plutôt parce qu'elle le trouvait mignon à se débattre de la sorte comme si elle l'emmenait à la guillotine... Ce n'est qu'au bout de quelques secondes où Chiyo contempla le "spectacle" qu'elle décida enfin de reprendre tout son du dans sa cabine.

S'en suivra alors normalement un mini-défilé organisé minutieusement par la petite Chiyo Minatsuki...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Séance d'achat avec une lycéenne tarée. [ PV ]

Message  Neoja Ansel le Jeu 05 Juin 2008, 3:45 am

Regardant la jeune demoiselle du coin de de l'oeil, le beau Neoja Ansel dessina un petit sourire amusé sur son visage, tandis que ses pas se faisaient de plus en plus rapide, comme pour dire à la belle demoiselle de s'activer. Neoja n'était pas spécialement du genre autoritaire malgré ce que l'on pouvait penser, en fait, il n'aimait juste pas devoir attendre quand il est pressé, et de ce fait, devenait légèrement du genre à n'attendre personne. Cependant, il s'amusait à ne pas aller trop vite, après tout, s'il avait appeler la demoiselle, ce n'était pas pour jouer au chat et à la souris. Non, il voulait juste être près d'elle, sans réelle raison, elle l'amusait et de plus, c'était tout de même une fille plaisante à regarder, et tout autant à enquiquiner. Quand l'on connaît le côté joueur que Neoja aime affiché de temps à autre, ce n'était pas très étonnant de le voir inviter une fille, même si dans ce cas, il n'avait pas vraiment laisser le temps à la demoiselle de refuser ou non.

En quelques instants, la belle Chiyo se retrouva auprès de Neoja, qui de son air royal semblait bien être impatient, ce qui était bel et bien le cas. Il posa son regard bleu sur les lèvres de la demoiselle, se remémorant encore une fois le baiser qu'elle lui avait donner quand il s'était montré "gentil". En regardant les lèvres de Chiyo, le jeune blondinet se dit qu'il ne devait pas être si maudit que ça pour pouvoir goûter aux lèvres de la jeune japonaise. Il ne remarqua qu'après coup le petit sourire malicieux qui caractérisé Chiyo. Se mettant sur la pointe des pieds, elle déposa un léger baiser sur la joue du blondinet, qui se contenta de la suivre du regard avec un air entre l'amusement et l'envie de frapper. Après tout, au Japon, malgré ce que les européens pensent, ce n'était pas si courant de voir les jeunes se bécoter ainsi. Bon, il y en avait certes, mais une belle japonaise malicieuse embrassant sur la joue un grand blondinet, en plein centre commercial, ça avait tendance à attirer l'attention...

Détournant par la suite son regard droit devant lui, le relativement lunatique Neoja se contenta de lâcher un petit soupir exaspéré quand Chiyo le remercia, après tout, quand on a de l'argent en trop, normal de le dépenser, non ? Le jeune homme se mit finalement à suivre la jolie fofolle. Une fois dans le magasin de vêtement, la jeune demoiselle prit un air plus assurée, tandis que Neoja affichait un air légèrement blasé sur son beau visage aux traits fins. La jolie jeune fille traça alors dans le magasin, et pour Neoja qui était du genre flegmatique dans les magasins, tenter de la suivre ne l'intéresser bien, si bien qu'il se retrouva seul au beau milieu des articles du magasin. regardant les divers tissus et vêtements, le jeune homme semblait comme hors de ce monde tellement son regard semblait être ailleurs. s'adossant contre un mur, Neoja passa alors au crible les passants, il y en avait des strictes, des foufous, des peu rassurants, bref, un peu de tout, et le jeune homme fut surpris du nombre de passants, y a pas, le Japon, niveau centre commercials, c'est facilement bondé.

La voix de la charmante Chiyo interpella Neoja, qui vint à lui et sans un mot, lui prit la main, vraiment pas gênée la demoiselle... Finalement, sans vraiment comprendre comment il s'était retrouvé dans cette situation, Neoja se retrouva avec des tas de vêtements sur les bras. Le jeune blondinet ne dit rien, se disant qu'il allait se venger très rapidement, et fixa la jolie Chiyo rentrer dans la cabine la plus proche. Affichant des airs refractaires, le jeune homme capitulait sans rien dire, enfin, il lâchait juste des feulements grognons en gros. C'est à ce moment là que Neoja se décida à se venger du portage forcé des vêtements. Pénétrant dans la cabine, il fixa Chiyo et s'approcha d'elle, un sourire malicieux au visage, il l'enlaça comme si de rien n'était et passa ses mains sur les extrémités basse du haut de la jeune femme.

Retirant son haut à la demoiselle, il la regarda ensuite, puis sans rien dire prit un chemisier couleur beige dans le tas de vêtements. Le jeune homme passa alors derrière la demoiselle, lui mettant sans rien dire le haut, tout en laissant doucement glisser ses mains contre le corps de la jeune femme. L'enlaçant doucement tout en étant derrière elle, il passa son crâne sur l'épaule de la jeune femme, passant doucement ses mains sur la peau nue de la demoiselle, au fil des boutons du chemisier. Les refermant un à un, il tourna ensuite Chiyo dans sa direction, et recula un peu, penchant la tête sur le côté et la fixant de son regard perçant.


" Ce genre de haut ne te va pas vraiment, néanmoins, la couleur va bien avec ton teint de peau... "

Souriant, Neoja se dirigea de nouveau vers Chiyo, puis lui déboutonna lentement le chemisier, faisant encore glisser ses mains au long des boutons, tout en fixant la demoiselle dans les yeux. Il ressentait une envie pour le moment calme de capturer les lèvres de la jeune femme avec les siennes, mais ne s'y adonna pas, se contentant de retirer doucement le chemisier. Il lui caressa alors la joue puis lui caressa les lèvres, tout en parcourant le corps de la jeune femme avec ses mains pour lui prendre les siennes. Il posa alors les mains de Chiyo contre son torse. Un sourire malicieux se dessina sur les lèvres du jeune homme, tandis que son regard se faisait charmeur.

" Vous voulez peut-être vous amusez à m'habiller, demoiselle chiyo ? "

_________________

Si tu perds confiance en toi
Je te donnerai la force de t'en sortir
Dis moi que tu n'abandonneras pas
Car j'attendrais ici si tu tombes
avatar
Neoja Ansel
Maudit du scorpion - Scarlet Needle !!!
Maudit du scorpion - Scarlet Needle !!!

Masculin
Nombre de messages : 648
Âge [rp] : 18 ans
In love? [rp] : ... ?
Étude|métier [rp] : Peintre/Musicien.
Date d'inscription : 09/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séance d'achat avec une lycéenne tarée. [ PV ]

Message  Invité le Jeu 05 Juin 2008, 4:52 am

Chiyo était entrain d'essayer un magnifique petit pull rose - qui n'était d'ailleurs pas du tout à son goût mais tant que ça allait faire chier Neoja ça faisait l'affaire. Et c'est à ce moment là que le jeune maudit jugea bon de faire irruption dans sa cabine. Bien évidemment, Chiyo se dit que ça devait être une de ses mauvaises blagues à deux balles : il voulait l'énerver, il allait l'empêcher de s'habiller, le tout arrosé d'une poignée de remarques grinçantes auxquelles elle devra à son grand désespoir essayer de répondre. C'était plus que prévisible, d'où la petite moue boudeuse qui se dessinait déjà sur son visage. Sauf que là, on dirait que la petite gymnaste s'était légèrement trompée. En effet, il semblerait que monsieur Neoja soit d'humeur plus que taquine en cette matinée pluvieuse. Quelle ne fut alors sa surprise quand elle se vit enlever son haut par le jeune homme. Il fallait dire qu'il s'y était pris tellement vite qu'elle n'eut même pas le temps de réagir. Elle s'était alors retrouvée en deux temps trois mouvements en face de lui, avec pour faire office de haut, un simple soutien-gorge noir. Heureusement que Chiyo n'était pas de celles qui se laissaient démonter aussi facilement, sinon elle aurait certainement perdu tous ses moyens. Là, et comme toute fille qui n'a pas froid aux yeux qui se respecte l'aurait fait, elle leva les yeux vers lui, semblant le questionner sur la finalité de ce qu'il faisait ... Evidemment, le tout était ponctué de son fameux petit sourire... C'est qu'il fallait dire que la jeune fille n'était pas tellement mécontente de devoir partager ce petit bout de cabine d'essayage avec un individu aussi décalé que Neoja. Ou plutôt, avec Neoja tout court.

Le maudit du scorpion n'attendit pas avant de se remettre à ce que Chiyo qualifierait de "caprices". Il avait ainsi pris un chemisier au hasard dans la pile de vêtements qu'elle avait sélectionné pour passer derrière elle afin de le lui faire enfiler. Pendant qu'il lui fermait délicatement les boutons un à un, la jeune fille sentait les mains de Neoja qui glissaient sur son corps . Ainsi, elle ne put réprimer un léger frisson qui lui parcourut le dos - spécialement quand elle sentit son souffle chaud le long de son cou.

Et c'était reparti pour un tour. Neoja enleva de nouveau son chemiser à Chiyo, prétextant non sans ironie que ce genre de hauts ne lui allait pas tellement. Non mais oh! Tout va à Chiyo èé. Bref, quoiqu'il en soit, la jeune fille s'était encore une fois laissée faire, comme si elle s'abandonnait sans trop poser de questions au petit jeu du maudit. Qu'est ce qu'il allait faire de toute façon ? Elle était bien curieuse de savoir jusqu'au pouvait aller son sens ludique. Et c'est justement pour cette raison là qu'elle avait décidé d'être plutôt "spectatrice". Ou du moins pour le moment.

Pour l'instant, Chiyo observait tous les faits et gestes du jeune homme, comme si elle avait été hypnotisée. Et ces gestes là ne trompaient pas. Elle était même persuadée qu'il avait plus qu'envie de l'embrasser... Oui, à force, ce petit jeu était devenu plutôt fréquent entre eux. Et c'est dans des moments comme ceux ci qu'on pouvait voir jusqu'où pouvait aller le vice de deux jeunes gens trop fiers. Car après tout, tout était une question d'ego. Et c'est d'ailleurs par orgueil (ou pour être pour autre chose) que Chiyo décida enfin de se prêter à ce petit jeu qui commençait à plutôt l'intéresser.


"Mais vos désirs sont des ordres, monsieur qui va m'offrir tant de choses..."

Les hostilités étaient officiellement déclarées. La jeune fille ne se gêna pas une seule seconde pour enlever son haut à Neoja. Elle le fit même d'un air tellement détaché qu'elle était à elle seule le comble de la désinvolture. Etape une accomplie donc. Mais Chiyo n'avait pas forcément de l'habiller tout de suite. Non non, ce n'est pas parce qu'elle était sadique et qu'elle voulait le laisser crever de froid (après elle non plus n'avait quasiment rien sur elle); mais plutôt parce qu'il avait un torse plus pas mal! Par contre ce petit détail, elle ferait bien de le garder pour elle, au risque d'avoir des remarques désobligeantes de la part du jeune homme jusqu'à la fin de ses jours. Déjà qu'elle en avait à la pelle, elle en avait pas encore plus besoin... Donc en somme, le compliment, ce sera pour une autre fois. Là la jeune gymnaste avait surtout envie de se faire désirer. Après tout, lui se permettait bien de ne pas finir ce qu'il commençait. Ce qu'elle voulait faire était donc tout simplement de bonne guerre. Après avoir repoussé une mèche rebelle en arrière, elle passa doucement ses bras fins autour du cou du jeune homme - inutile de dire qu'elle s'est trouvée obligée de se mettre sur la pointe des pieds. C'est là qu'elle passa délicatement une main dans les cheveux blonds du jeune homme pour finir par frôler son cou avec ses lèvres. Elle se plaqua alors un peu plus contre lui pour lui murmurer ces quelques paroles teintées de l'ironie la plus paroxystique :

"Alors, tu trouves pas qu'on s'amuse ? ..."

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Séance d'achat avec une lycéenne tarée. [ PV ]

Message  Neoja Ansel le Jeu 05 Juin 2008, 11:44 pm

Regardant la jolie jeune femme, Neoja se demandait bien comment elle allait réagir, peut-être une bonne gifle ? Peu probable, après tout, la demoiselle ne s'était pas plainte jusqu'à maintenant du traitement de Neoja, elle ne s'était en rien débattue, elle avait même frissonné à plusieurs reprises, donc, logiquement, elle ne s'amuserait pas à repousser le jeune blondinet, mise à part si son esprit de contradiction fait des siennes. Chose qui n'était que peu probable encore une fois. Le regard bleu du jeune homme s'attarda soudainement à quelque chose à laquelle il n'avait pas vraiment prêter attention: le fait que la demoiselle porte un soutien-gorge noir. Regardant donc sans gêne la poitrine de la jeune femme, le bel Ansel dessina un sourire malicieux sur ses lèvres, se disant que s'il le voulait, il pourrait taquiner la demoiselle en lui disant que vu le peu qu'elle a de poitrine, un soutien-gorge ne servait à rien.

Non pas que la demoiselle était dépourvue d'atouts de ce côté là, non, elle n'en avait ni trop, ni pas assez, mais Neoja savait bien qu'en attaquant la poitrine de la jeune femme, il pourrait avoir droit à des réactions amusantes. Le maudit du scorpion se demanda en regardant la demoiselle, jusqu'où pouvait-elle bien aller dans ce petit jeu de séduction, car bon, se retrouver dans une cabine avec un jeune homme, n'avoir aucune gêne à se retrouver sans presque rien sur le dos et se laissait faire ainsi, ce n'était pas n'importe quel fille qui pouvait en faire autant. En fait, si l'on y réfléchissait, il fallait croire que dans leurs relations, ce qu'il préféraient été de se lancer des pics l'un l'autre pour ensuite se tourner autour. Cette pensée fit sourire Neoja, qui se demandait bien comment Julian réagirait en apprenant que sa chère amie était aussi proche et il faut le dire, intime, avec son pire ennemi qui n'était autre que Neoja.

Certains pourrait se demander pour quel raison les deux jeunes gens agissaient de la sorte, par esprit joueur ? Par vice ? Par amour ? En fait, c'était certainement un bon mélange des trois, même si du côté de Neoja, il nierait bien évidemment qu'il y a de l'amour là-dedans. Cependant, il savait bien que tout ce qu'il faisait n'était pas en accord avec ce qu'il disait, en effet, pour quoi chercherait-il ainsi le contact avec Chiyo, sa présence, ou encore ses lèvres, s'il n'éprouvait rien envers elle ? On pouvait dire que c'était en fait le déni. Le fait de refuser de croire en quelque chose de tout simplement affligeant... Dorénavant avec les mains de la demoiselle sur le torse, Neoja la regarda avec toujours cette lueur de désir dans les yeux, tandis qu'elle dit que ses désirs étaient des ordres. Neoja ne put s'empêcher de sourire, amusé, car si ses désirs étaient des ordres, il n'imaginait pas ce qui pourrait se passer dans cette cabine.

Ne se gênant pas une seule seconde, la jolie Chiyo devint l'exemple même de la désinvolture, un air complètement détaché sur le visage, elle retira le haut de Neoja. ce dernier marqua même un visage légèrement surpris, à croire qu'il se retrouvait par moment avec une autre Chiyo. En même temps, il n'allait pas s'en plaindre... Regardant la demoiselle, le jeune homme se demanda pour quoi elle ne faisait rien, quand il put s'apercevoir facilement qu'elle regardait le torse du jeune homme avec une lueur étrange dans les yeux. elle ne disait rien, mais elle le dévorait littéralement des yeux. Le jeune homme s'amusait quand à lui à prendre un air "innocent", le genre de vosage disant " Mais pour quoi tu me regardes comme ça euuuh ? éoè ". Repoussant une mèche rebelle de son joli minois, la jeune gymnaste se dressa alors sur la pointe des pieds, passant ses bras fin autour du cou du blondinet, qui afficha alors un air froid, ses yeux bleus devinrent également froid et impénétrable, comme pour dire qu'il n'allait pas se laisser avoir aussi facilement.

délicatement, la jolie japonaise passa une main dans la chevelure blonde du jeune Ansel, qui se contenta de la fixer de son air impénétrable, puis, elle enchaîna en frôlant le cou du maudit avec ses lèvres désirables. Se plaquant un peu plus contre Neoja, Chiyo lui demanda dans un murmure s'ils s'amusaient bien. Neoja ne dit rien, comme s'il semblait ne plus vraiment être là l'espace d'un instant. Au bout de quelques secondes, le blondinet passa doucement ses mains dans le dos de la jeune femme, le lui caressant doucement, tout en la collant un peu plus contre lui. Il trouvait la peau de la jeune femme agréable au toucher, et encore plus contre la sienne, de plus, la pression des seins de la jeune femme contre son torse ne lui étant pas désagréable non plus. Finalement, il plaqua sans violence la jeune femme contre l'un des murs, puis recula avant de se pencher vers elle, la regardant avec un regard à la fois doux et sauvage. Passant son index de la main droite sur les lèvres de la jeune femme, le blondinet ne dit rien, réfléchissant intérieurement...


* Qu'es-tu donc en train de faire Neoja ? Tu t'amuses à flirter avec une fille aussi ouvertement ? Tu dérailles mon pauvre gars... Pour quoi l'as-tu appeler en fait ? Pour l'agacer et ne pas te retrouver seul dans ce centre commercial ? Mouai, pas convaincant... Tu vas te voiler encore longtemps la face ? Si tu lui à dit de venir, c'est parce que tu veux la voir mon grand ! T'es trop borné pour l'avouer ? Tsss... Et tu vas attendre longtemps avant de te mettre dans le crâne que tu la veux juste près de toi, à la place de sortir des raisons bidons ? Et franchement, tu t'amuses à la dévêtir, à la caresser, à la regarder, et tout ça, tu vas dire que c'est pas désir sexuelle ? Allez, mon grand, c'est bon, capitule, tu sais bien que si tu fais tout ça, c'est pour une seule raison, et cherche pas d'excuses ! C'est évidant pourtant ! *

Soupirant longuement, le blondinet passa sa main gauche contre la joue de Chiyo, tout en se rapprochant une nouvelle fois. Son regard devint étrangement doux, comme si son côté espiègle s'en était aller pour laisser une autre facette du jeune homme s'exprimer. Se rapprochant doucement, Neoja fixa la demoiselle dans les yeux, ce qui pouvait être plutôt déstabilisant, vu que peu de gens, ou plutôt, personne, n'avait pu se faire ainsi regarder par le jeune blondinet.

* Pour quoi je la regarde comme ça ? Pour quel raison je la trouve si attirante ? Qu'est-ce qui fait chez elle que au fond de moi, je me sens apaisé ? Hum ? Je dois avoir quelque chose de déréglé, peut-être un mauvais coup ? Comme si un mauvais coup pouvait faire ça... *

" Chiyo... "

* Ouah, super, "Chiyo", vachement expressif Neoja... Allez merde, tu vas pas agir comme Adam, Ambre et compagnie qui s'amuse à fermer leurs gueules pour dire clairement les choses, tu vas dire ce que tu as à dire et plus vite que ça ! Hé... Attend là, qu'est-ce que tu fou ?!*


Sans rien dire, le blondinet embrassa Chiyo, et cette fois, c'était à son tour de livrer un baiser sans perversit ou autre air charmeur. Se contentant donc d'embrasser la jeune femme, sans même dépasser le stade du "baiser de maternel", le maudit savoura le goût des lèvres de la demoiselle plusieurs secondes, puis les délaissa, la fixant toujours avec ce air doux dans les yeux.

" Il faudrait peut-être que j'arrête de jouer avec toi non ? "Sourit doucement tout en lui caressant de nouveau la joue." Je n'ai plus envie de jouer avec toi Chiyo... Je vais te le dire clairement, tu as beau être vraiment atteinte... Au final c'est avec toi que je suis le mieux... "

Souriant doucement, Neoja afficha un air légèrement tracassé. Un Neo qui stress ? Ouaaaah, j'aurai pas penser le faire un jour agir ainsi tiens ! Et si avec ça Chiyo ne capte pas ce que veut dire Neoja, alors moi je dis corde+tabouret u.u

_________________

Si tu perds confiance en toi
Je te donnerai la force de t'en sortir
Dis moi que tu n'abandonneras pas
Car j'attendrais ici si tu tombes
avatar
Neoja Ansel
Maudit du scorpion - Scarlet Needle !!!
Maudit du scorpion - Scarlet Needle !!!

Masculin
Nombre de messages : 648
Âge [rp] : 18 ans
In love? [rp] : ... ?
Étude|métier [rp] : Peintre/Musicien.
Date d'inscription : 09/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séance d'achat avec une lycéenne tarée. [ PV ]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum